dimanche 5 avril 2015

Nouveauté dans la cordonnerie. ( Nouveau ) procédé de montage !!




Bonjour,
Aujourd'hui un petit message particulier sur les nouveautés dans la cordonnerie. Il concernera les farications, les accessoires, les matières, les produits d'entretien, etc...
Il sera certainement peu important tant les innovations intéressantes me semblent rares. Même si le blog était remis au goût du jour a chaque fois, comme ici par exemple Les coloris modes des patins de protection. à la disposition des cordonniers, ils étaient noyés dans les archives du blog, alors qu'ici ils seront à chaque fois en rappel en première page.
Si une nouveauté est le fruit des recherches d'une enseigne, si la marque est citée ce ne sera en aucun cas une publicité, le blog n'en faisant jamais, mais un pas en avant par rapport aux autres.

La dernière nouveauté dans la fabrication, ce nouveau procédé de montage, qu'on à du mal à classer dans une catégorie, à lui donner un nom. Je pense que le plus approprié est soudé.
Alors que dans ce sujet j'ai dit que sans ces DEMONTAGES on pouvait savoir tranquillement ce qui se cachait derrières les apparences, cet exemple me démontre le contraire car,
Quel amateur, quel professionnel peut sans démontage sur ce procédé à première vues extérieures en goodyear, ou la trépointe présente n'est cependant pas cousue en petit point avec la semelle d'usure.
( Dans le goodblack, black rapid, la couture de la trépointe cousue en dehors dedans est visible sur la première de montage ) en point de navette.
Ici pas question, la trépointe est cousue en black point de chaînette à un fil sur la doublure et la tige uniquement, ensuite le tout est collé sur la première de montage, Il faut quand même l'imaginer!








Bonjour,
la seconde nouveauté concerne les chaussures compensées. Nous avions vu dans ce sujet
les avantages mais aussi les inconvénients.
Cette marque Robert Clergerie pour na pas la citer a trouver une solution simple merveilleuse pour éviter tous les gros inconvénients de rigidité inconfort à la marche, mais surtout, décollement déchirures, gris, etc...
Le compensé articulé. 
Au premier regard lorsque la cliente à apporté ses chaussures j'ai cru comme dans la majorité des cas à la coupure du compensé.
Pour apprécier l'ampleur des dégâts je me suis rendu compte que ce n'était pas du tout le bon diagnostic mais une " invention " du fabricant pour éliminer les problèmes, démarche très intelligente.
Comme dans ce monde de la chaussure je l'ai dit je n'ai jamais vu d'invention, mais que des améliorations ou extrapolations, cette nouveauté était déjà présente dans les semelles d'usure épaisses en bois de la dernière guerre., et sans aucun doute déjà une découverte très ancienne remise au goût du jour.
Le principe est simple, la semelle d'usure, le compensage sont articulés sur deux rails/lames pour le pliement mais la solidité et la garantie de la première de montage.
Souhaitons que d'autres marques emboîtent la pas pour la longévité des souliers le confort des utilisatrices et leurs porte monnaie.








la première concerne les chariots / curseurs des fermetures à glissière. Ces chariots séparables, ouvrables permettent une réparation simple des fermetures éclairs. Ils intéresseront plus les amateurs que les professionnels véritablement.
Il évitera un démontage de la fermeture et de ses accessoires, arrêtoirs, unions, etc...Alors que l'artisan contourne facilement ces obstacles on l' a vu ICI
Ils sont de couleur noire et nickelée, différents en grosseur pour les mailles acier, nylon, nylon à " spirales "
Assez onéreux, plus fragiles que le curseur traditionnel à la gamme de coloris plus importante.







                                                   

1 commentaire:

  1. Cela me fait penser aux semelles compensées, en bois des chaussures des femmes durant la seconde guerre mondiale :) il y avait un système similaire bien que moins développé.

    RépondreSupprimer