lundi 6 février 2017

L' Humidfication du Cuir, Le trempage, première partie.

Bonjour,
Aujourd'hui nous allons parler de ce que peu de cordonniers sans doute connaissent et ont pratiqué, l'humidification des cuirs avec Le trempage, une deuxième partie le Ressuyage son complément fera l'objet du prochain artcle.
Le Cordonnier moderne serait sans doute désemparé dans un atelier de cordonnerie ancien alors que l'inverse ne poserait sans doute pas de problème.
Les bases classiques du métier permettent toutes les extrapolations pour un travail moderne.
Par exemple le savoir la connaissance de la couture manuelle permet sans difficulté Le passage à  la couture machine.
A l'inverse l'apprentissage comme on le fait pour les examens maintenant de la couture machine ne permettra jamais de savoir coudre à la main!
Comme pour le finissage, l'ouvrier qui maitrise la lime, la râpe et particulièrement le verre passera allègrement au banc de finissage, l'inverse....!
Tout est différent dans le local ancien, LA POSITION DE TRAVAIL  Les outils, les matériaux, les machines  dont certaines n'existaient pas puisque tout se faisait à la main.
Les travaux uniquement de réparation ne sont maintenant bien souvent que patins, talons, etc...Je l'ai dit la cordonnerie moderne n'est plus un métier quelques semaine " d'apprentissage " suffisent, alors que le cordonnier dans le temps ( 5 / 7 ans d'apprentissage ) fabriquait les souliers de A à Z avec cette appellation maintenant de Bottier. Les examens professionnels se sont divisés, bottier,
CORDONNIER REPARATEUR MULTI SERVICE

Dans tous les ateliers sous l'établi, une bassine d'eau. Elle servait à l'humidification des cuirs, pour ensuite faire le Ressuyage.
Le cuir devant ressuyer une nuit entière l'opération de trempage se faisait la veille de manière à être opérationnel pour le travail du lendemain, sachant que le ressuyage doit être parfaitement exécutée pour un bon travail ensuite.
Si le cuir est imperméable en principe il peut cependant être mouillé. Ses fibres mouillées permettent par son assouplissement la souplesse et la malléabilité.
l'humidification des cuirs est faite pour la couture, le parage, la coupe, le galbage, LE MOULAGE pour le repoussage d'une manière différente.
Un Cuir parfaitement mouillé doit l'être dans toute son épaisseur, c'est ce que parfait le ressuyage, sans gonflement excessif alors qu'il prend du volume au mouillage, qu'à la manipulation du travail il ne restitue pas d'eau.
À la couture un cuir sec risque de se couper, sans parler de la facilité apportée à celle ci par un cuir mouillé.
UN GRAVURAGE TRADITIONNEL ne peut se faire sur un cuir sec, on accentuait d'ailleurs la trempe par un passage localisé sur le pourtour de la semelle avec un blaireau.
Trop humide il perdra son volume au séchage et les différentes parties joueront entre elles. Le même phénomène se produira pour un cuir coupé qui deviendra trop petit.
la coupe d'un cuir à sec se fait principalement à la machine ou à l'emporte pièce. les cordonniers sur un Cuir non mouillé avant se passaient LE TRANCHET dans les cheveux pour justement faciliter la coupe des fibres sèches.
De même que l'emboutissage, le galbage, le repoussage sont si ce n'est pénibles sont souvent impossibles.
les fibres non mouillées ne glissent pas entre elles et génèrent des craquelures de la fleur, des cassures, des déformations ultérieures.
lorsqu'on plonge un cuir dans l'eau des bulles d'air viennnent crever à la surface, c'est le signe que l'eau pénètre, chasse l'air qui s'y trouvait pour prendre sa place avec un temps variable selon le procédé de tannage, chromé, végétal, gras, huilé, battu, non battu, etc...
Lorsque le phénomène cesse, l'opération de trempage est terminée.
Pour savoir si celui ci est fait correctement à son maximum c'est facile, on sort le cuir de l'eau, on le plie.
Si l'eau ruisselle à sa surface, le cuir est à point pour le travail, au contraire s'il devient mat à l'emplacement du pliement, c'est que l'opération n'a pas été correctement faite!
Le trempage opération longue se fait toujours à l'eau froide, mais pour des cuirs aux procédés de tannage gras, huilés on peut employer de l'eau tiède pour activer la chose.
Nous verrons dans le prochain sujet la deuxième partie, Le ressuyage.
Tictac le Besogneux.




3 commentaires:

  1. Bonjour,
    je me permet de vous écrire via ce commentaire pour remercie pour votre blog que j'ai longuement parcouru, épluché meme parfois, et qui a contribué a m'inspirer et me décider a me lancer.... j'ai toujours été fassiné depuis tout petit par la monde de la cordonnerie / botterie. Enfant, je prenais le pretexte de raccompagner un copain de classe pour passer par l'atelier de cordonnier bottier de son père d'origine arménienne que j'observais travailler.
    Chiner invétéré, cela faisait quelques années déjà qu'à l'occasion j'achetais de viens outils de cordonniers en faisant germer l'idée, ne trouvant pas toujours chaussure a mes pieds ou n'ayant pas le budget pour m'offrir les souliers de mes reves, de me les fabriquer moi-même. Étant loin d'etre mal-habile de mes 10 doigts, perfectionniste et patient .. je me disais que ca n’était pas impossible.
    Et il y a quelques jours, j'ai franchi le Rubicon .. d'une part en trouvant une paire de forme que je vais pouvoir adapter / modifier a mes mesures et d'autre par surtout en ayant l'opportunité de pouvoir m'acheter, a un prix tres raisonnable, 2 machines a coudre le cuir / de cordonnier, un SINGER 29K3 et une Junker & Ruh S28 en très bon état de fonctionnement.
    Je profite donc des ces remerciements, ayant pu constater que vous étiez très actifs sur les forums du travail du cuir et de ce genre de vieilles machine pour vous demander si par hasard vous auriez les notices, mode d'emploi de ces 2 machines?
    Merci encore
    Marc
    PS: mon adresse email pour me répondre MLVM50@hotmail.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci,
      Voila les plus belles récompenses en réponse à la Création du blog!
      Je n'ai malheureusement pas les notices pour ces deux machine.
      Aller faire un tour sur le forum Cuir Création une rubrique leurs est consacrée, poser vos questions je suis persuadé que vous trouverez votre bonheur et beaucoup d'autres choses intéressantes!
      Bon courage bonne réussite dans vos projets,
      Très amicalement.

      Supprimer
  2. Bonjour
    Je suis "tombé" par hazard du net sur vos article, qui sont bien détaillés.
    Au fils de ce-ci, j'ai découvert des photo de machine a coudre de la boutique d'un ami cordonnier sur Nîmes...
    Merci pour la transition de votre savoir.
    JYves

    RépondreSupprimer