vendredi 24 mai 2013

Sac Louis Vuitton, changement du " bord à cheval "


Bonjour,

Ce matin à l'atelier Le bord à cheval de ce sac Vuitton de par son emplacement souffre de frottements importants, d'usures dus à la recherche et la prise du contenu.
Ils pourraient être largement minimisés et contrôlés par un entretien rigoureux , intensif et réguliers.
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/01/l-entretien-regroupement.html

Ce bord à cheval rentre dans les différents types de finitions en bordures, bord franc, à cheval, passepoilé, remplié, brûlé, retourné, etc...un message va paraître sur ce sujet sur le blog.
" Les différents types de finitions en bordure ".
Elles sont présentent dans tous secteurs du cuir,
chaussures,


                                                    


                                                    


                                                    

http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/01/retrecir-le-fourreau-des-bottes-en.html

vêtements, 

                                                                                                     

http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2010/09/refaire-les-bords-des-manche-dun.html

bagagerie, etc...


                                                   

                                                   

http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/12/travailler-pour-lopera.html

Militaria


                                                


                                                
                                                                              

http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2009/09/remise-en-etat-dun-etui-reglementaire.html


La grosse difficulté est le positionnement de  la peausserie à cheval, la prévision exacte de sa retombée parfaite de chaque côté.
De faire une couture esthétique en même limite intérieure extérieure du bord à cheval
Prévoir ce travail en une seule fois n' est pas une chose impossible, mais pour moi plus difficile.
Pour éviter le moindre problèmes je préfère pratiquer en deux fois.
Positionné un coté parfaitement pour la couture, laisser l'autre avec un débordant important, la couture parfaitement faite d'un côté, l'autre sera ensuite arasé à la même distance exacte sans problème.
Nous pouvons de cette façon découper esthétiquement des figures géométriques les plus variées. En faire leurs dessins au stylo argent pour la couture,ensuite la découpe, le gros soucis est de ne pas couper en même temps le support.
Selon la manière de pose des glissoires leurs découpes sera la même ou différente selon qu'ils sont coupés sur la tige ou simplement arasés sans ennui.





                                            

http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2010/04/refaire-les-glissoires.html


Cette manière de faire nous sert dans tous les domaines du cuir, c'est pour de nombreux travaux que nous pratiquons ainsi.
Vêtement,

                                            

http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2010/09/refaire-les-bords-des-manche-dun.html
chaussures,

                                            


http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/10/retrecir-le-fourreau-des-bottes-par-la.html


 ici en maroquinerie.
Il y a donc plusieurs façons de faire ce travail, nous le reproduisons à l'identique.




Démonter le bord, le découdre au tranchet ou avec tous autres outils de coupe.
bien enlever tous les anciens fils, ce qui n'est pas régulièrement une mince affaire!
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2009/08/le-tranchet-son-affutage-et-les.html





Choisir parmi le stock une peausserie, ( malheureusement très important ), qui correspond en couleur, épaisseur, souplesse, etc...et autant que faire ce peut assez grande pour découper  le bord d'un seul tenant.





Faire le tracé de la bordure prévoir une largeur suffisante, généreuse, pour le retour intérieur.de la longueur voulue.
Il est envisageable en cas d'impossibilité de trouver une peau assez longue de faire le liseré en deux partie, faire un aminci, et de raccorder deux morceaux parfaitement.
De toutes manière il est obligatoire de faire au moins une jonction.





Couper parfaitement aux ciseaux, au tranchet, ou tous autres outils de coupes.
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2010/10/glossaire-lexique.html
Indispensable : 
Manche de coupe en laiton, permet la tenue de la lame de coupe Tina par deux vis. 
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html 
Chassepeau : 
Tranchet de coupeur. Cet outil est composé d’une lame d’acier plate de 4 ou 5 mm de largeur, affûtée en biseau et d’un manche porte-lame avec ou sans vis de fixation. 





Le coté prévu intérieur ou l'extérieur doit être tracé parfaitement au stylo argent 
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2009/08/le-stylo-argent-pour-tracer-dessiner.html

pour l'alignement du liséré, je privilégie toujours l'extérieur pour la qualité de la couture, toujours plus parfaite du côté aiguille que celui de la canette.






Encoller la peausserie ne pas attendre le temps de séchage et présenter aussitôt pour pouvoir faire glisser la peau.
Pour la jonction parfaite du liseré, un aminci sera fait aux deux extrémités, un côté fleur, l'autre côté chair. prévoir cette finition comme sur la photo sur un côté du sac, et non pas au milieu.








Remplier vers l'intérieur la peausserie, à l'endroit de la présentation du cuir, le sac sera tendu le plus droit
possible pour éviter les plis qui se créent très facilement.

                                           



Le déroulement est bon, c'est le moment de marteler la peausserie avant le passage en machine à coudre avec toujours la même précaution.





Une vue du travail de l'intérieur. On se rend bien compte de l'excédent du retour, au dessus des oeillets vers l'extérieur, en dessous vers l'intérieur.




Passage à la machine à coudre, bonne aiguille, bons réglages de tension, de la longueur des points, des coloris aiguille, navette, on se sera assuré que la canette est assez remplie, on ne peut se reprendre à deux fois, et en espérant que la machine ne loupera pas un point, ce qui se voit toujours comme le nez au milieu de la figure.
Pas de problème particuliers car nous cousons sur un support neuf,recoudre est une autre histoire.
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2009/08/recoudre-dans-les-points-blacke-petits.html

                                         
                                            


La couture terminée, un moment important, la découpe de l'excédent intérieur. il est fait au tranchet tranchant rasoir,
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2009/08/le-tranchet-son-affutage-et-les.html
c'est la peausserie en tension qui vient se couper sur le fils de l'outil et non l'inverse. Sinon je ne donne pas cher du Vuitton. Il faut couper parfaitement parallèlement et à la même distance de la couture.



                                            

A nouveau martelage cette fois ci de la couture avec amour.




On enlève tous les restes de colle avec un morceau de crêpe,
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2011/09/comment-enlever-la-colle.html

une de ses rares utilisations utilisation maintenant.
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2009/11/le-crepe-veritable-posologie-et-mode.html



                                            

Une vue du bord à cheval et de sa couture.




Celle du travail terminé.
Ne reste plus que la livraison à la cliente, sa satisfaction, notre principale préoccupation. le temps, le soleil sur ce genre de peausserie son tannage donnera une patine naturelle qui harmonisera parfaitement les garnitures en cuir.

Très amicalement,
Tictac


2 commentaires: