mercredi 14 avril 2010

Refaire les Glissoires, sur des chaussures de bowling matelassées.



Bonjour,
Ce matin à l'atelier des chaussures de Bowling à réparer elles ont la particularité d'avoir un talon et une semelle d'un côté selon que l'utilisateur soit droitier ou gaucher, amovible un peu comme un velcros, en deux seconde pour une bonne " glisse" nécessaire dans ce sport.
Elles nous sont amenées pour la réparation de l'arrière de la chaussure due à une mauvaise utilisation sans chausse pied, et le client me l'a avoué il ne délaçait pas ses souliers.







Ces chaussures de sport sont matelassées, il faudra refaire ce rembourrage le mieux possible. Une petite difficulté en plus, le bord est cousu en retourné, c'est la première chose qui soit faite au montage, Impossible de refaire à l'identique, ou alors !

Trois manières de poser mais surtout de coudre en bordure ces glissoires, deux façons en respectant un peu cette couture invisible, la troisième arasement de la peausserie à bord franc, après la couture, c'est cette solution qui est choisie, le travail n'est déjà pas si facile et les autres manières amplifieraient la difficulté.





Une vue des parties amovibles, talon, semelle côté adhésif.




Et côté " glisse " et marche.




Grosse différence d'aspect pour chaque pied, on pourrait croire à deux paires différentes.




En premier, se donner le meilleur accès au travail, pour cela les semelles "podologiques " support plantaire, rembourrage du talon et matelassage général, sont enlevées, les lacets sont défaits au maximum, noués sans les enlever pour ne pas les perdre, les languettes sont rabattues le plus possible à l'intérieur à l'avant de la chaussure.




Avec des mousses auto collantes découpées en fonction de la forme, qui ne bougerons plus le travail fini et lors de l'utilisation, on comble au maximum pour reconstituer le mieux possible la forme d'origine.




On superpose le nombre de couches nécessaires.




Au tranchet on redonne la forme la plus appropriée, on enlève les bords et les angles qui gêneraient sous la peausserie le travail terminé, l'utilisateur.




On encolle les morceaux usés et déchirés.



En attendant le séchage, on choisit la peausserie, pour tous ces travaux un peu particuliers, le stock de peaux doit être important, les glissoires traditionnels vendus par nos crépins ne correspondent pas en qualité, souplesse, épaisseur, solidité pour ces souliers matelassés de sport. il faut pour cette réparation une peau solide, fine et très souple.




Avec un journal, on fait un gabarit pour la découpe la plus exacte du glissoire et éviter les pertes.




Le gabarit est fait.




A l'aide du modèle on trace les glissoires en emplacement et dans le sens choisit pour le prêtant.





Ils sont découpés.




Ils sont parés au tranchet.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2012/02/parer-refendre-amincir-biseauter-les.html




Amincis sur tout le périmètre.




La partie basse est dentelée pour le meilleur positionnement en emboîtage.





Positionnés momentanément, ils sont tracés en emboîtage pour éviter les surplus de colle.





Les deux parties sont encollées, chaussure et glissoires.




Positionnés aussitôt sans temps de séchage pour pouvoir les faire glisser facilement et leurs donner la bonne place, ce qui n'est pas à ce stade du travail, toujours facile.



Après un temps de séchage important, ils sont bien pressés avec les doigts, puis martelé avec amour, gentillesse et précaution.




Ils sont cousus à la machine à coudre, au bon fil couleur, dessus aiguille, dessous navette.




Sur tout le tour pour une meilleure esthétique, car cette couture qui n'existait pas sur l'arrière au contrefort, existe sur le retour des garants, on en profite cela peut faire penser à une finition d'origine.




Une vue des glissoires cousus à l'intérieur.




A l'extérieur. Les défauts de rembourrages visibles sont d'origine, et non pas de notre fait.




Ils sont à nouveau martelés sur la couture, avec toutes les précautions d'usage.




Avec un tranchet tranchant " rasoir " ils sont arasés.




Quelques vues le travail terminé, intérieur.








Extérieur.







Le client pourra à nouveau pratiqué son sport favori, avec ces chaussures particulières achetées bien loin de chez nous.

Ne reste plus que la livraison, et nous l'espérons la satisfaction du client, notre principal récompense.
Très amicalement,
Tictac














7 commentaires:

  1. bjr
    c est justement cette info que je cherchait,je vais donc pouvoir aller me mettre au boulot et je vous tiendrait au courant de mon resultat un coup finis.
    merci et bonne soiree a vous.
    je tient aussi a vous dire un tres grop MERCI pour toutes cette documentation que vous mettez en ligne sa m aide enormement a faire du tres bon travail,croyer moi.
    alexandre

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Alexandre,

    C'est moi qui suis ravi,
    Très amicalement

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour ,
    je me suis lancé dans la restauration d'une paire de chaussures cuir que j'ai trouvée , au look extérieur magnifique , certainement couteuses à l'achat mais au talon intérieur , y compris glissoir très abimé .
    Le talon interne est tellement usé qu'il y avait un trou que j'ai corrigé avec un mastic dit souple genre sintofer ...!
    Une paire de semelles interne , des talons glissoirs achetés chez Lec c.
    Il me reste à réparer les glissoirs un peu comme vous l'expliquez sur ce topo .

    J'envisage d'utiliser ce qui reste des anciennes semelles internes pas trop abimées vers le milieu ,
    mais je me demande si cela sera assez solide ...
    Malheureusement je ne dispose ni de peaux, ni de machine à coudre cordonnerie .

    Bref je vais tenter simplement de coller avec une colle néoprène .

    Merci pour votre blog .
    je trouve le travail du cuir passionnant .

    JPO

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Bravo pour votre restauration, de plus en plus d'amateurs et de passionnés oeuvrent dans ces directions.
    On peut voir sur des foras, des sites, des blogs, des réparations diverses d'utilisateurs, sur des chaussures, de la bagagerie, des vêtements, pour des raisons multiples, impossibilité de trouver un artisan qui accepte certains travaux, passion/satisfaction de faire soit même sa remise en état, coût, etc...
    Pour la peausserie, il est facile d'en trouver chez un cordonnier/crépin,ou sur le net.
    Pour la machine à coudre alors que beaucoup d'amateurs également achètent ces matériels,il est possible de faire une couture main, comme sur ce forum.
    http://cuir-creation.forum-box.com/t2045-reparation-aide-pour-la-couture.htm
    A bientôt, très amicalement.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Tictac,

    Je souhaite réparer les contreforts d'une paire de baskets qui sont usés laissant apparaitre un bout de plastique dur qui frotte les tendons. Ce modèle:

    http://www.adidas.fr/chaussure-superstar-foundation/AF5666.html

    L'intérieur est en mesh, j'ai pensé à mettre des anti-glissoires ou mousses autocollantes puis coller un tissus par dessus au néoprène et coudre l'intérieur comme sur le lien cuir-creation.

    Je ne sais pas si c'est possible ou la meilleur solution sans machine à coudre pourriez vous me conseiller?

    J'utiliserais des chausse-pieds maintenant promis.

    Un grand merci pour votre blog et vos conseils très utiles.

    Rémy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Toues mes excuses pour ma réponse tardive liée aux vacances.
      Sans vouloir jouer sur les mots vous parlez des glissoires et ce bout en plastique qui vous blesse est sans doute le contrefort maintenant en plastique thermoformé autrefois en cuir.
      J'ai fais plusieurs sujets sur la pose de glissoires. Les solutions que vous proposées mousses...sont intéressantes par contre le tissus à mon avis n'est pas le meilleur matériaux.
      Il faut à mon avis mettre une peausserie souple et résistante à cet endroit d'usure et de frottements.
      Les peausseries se cousent normalement à la machine, mais vous pouvez faires les coutures à l'aiguille.
      En espérant vous avoir un peu renseigner.
      Très amicalement.

      Supprimer
  6. Bonjour,

    Pas de soucis, merci d'avoir répondu. Pour les anti-glissoires j'avais lu votre tutoriel dessus et je pensais qu'il serait plus simple de les mettre sur les contreforts en plastique justement mais le rembourrage + peausserie (surement du cuir) à l'air plus adapté et confortable.

    Ou peut-on trouver la mousse que vous utilisez dans un format plus large et épais? L'idée c'est de me rapprocher du résultat comme sur la photo des Asics plus haut.

    La couture de la peausserie à la main ne sera pas la partie la plus facile. Encore merci.

    Rémy

    RépondreSupprimer