vendredi 25 mars 2011

Comment faire une lanière.

bonjour,

Dans le cadre de nos activités, nous sommes très souvent obligés de coudre à la main, à l'aiguille ou à l'alène.
En général ces coutures se font avec des fils de fabrication industrielle. En fonction du support à coudre, on choisit la couleurs, la textures, la grosseurs mais surtout la longueur. Pas question de s'arrêter au milieu d'une couture.
Ceci est encore plus valable pour une couture main ou la prévision de la grosseur et de la longueur sont primordiales :

http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/11/comment-faire-un-ligneul.html

Mais de temps en temps il nous faut coudre mais avec des lacets, des lanières, de largeur et d'épaisseur importante, de la couleurs du support, car en même temps, ils sont de garniture.
( Passer ces liens dans les trous est souvent une autre histoire )
A savoir que bien souvent en dessous de ces laçages une couture machine invisible renforce le tout.
Pour cela nous avons d'origine, des lacets malheureusement souvent trop courts, des brides en rouleaux de cinq mètres, mais parfois tout cet échantillonage ne correspond pas, nous avons besoins de faire nos lanières.










la chaussure nous épargne ce genre de couture esthétiques, ( quelques mocassins parfois ) c'est dans les autres secteurs que la cordonnerie, la sellerie, la
bagagerie, et la maroquinerie, certains vêtement, que nous avons à pratiquer ces coutures de tenues et de garnitures, avec ces lanières, même peausserie, même couleur que le support.
On peut bien sur au ciseau, à l'indispensable, au tranchet, faire cette lanière, mais cela demande du temps, une table de travail de dimensions respectable, mais avant tout des peausseries d'une longueur incroyable pas toujours disponible avec des pertes de matière considérables.



Un exemple sur ce sac, des lanières de garniture et de tenue que nous avons besoin de faire.



Par cette façon, rapide très économique, n'importe quelle chute de peau peut servir pour obtenir une lanière d' une longueur importante. Couper un rond du diamètre souhaité, en fonction de l'importance de ce dernier, la lanière sera plus ou moins longue.



Comme dans les outils spécifiques ( couteau mécanique )
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2011/02/amilcar-refaire-les-sangles-du-capot.html

à la découpe des ceintures, des ceinturons, ou des lanières, il y a un couteau, ici c'est le tranchet, et un guide, ici c'est le pouce qui en fait office.



Il faut tirer régulièrement et rapidement sans s'arrêter.



le seul petit inconvénient, la lanière est légèrement en spirale, mais à la couture plus rien n'est visible.






La lanière est découpée, cet exercice peut être fait avec des peausseries de différentes épaisseurs et rigidités.

On peut à la rigeur facilement par un aminci et un collage faire des raccords invisible et solide sur ce genre de peausserie, alors que pour les lacets et les brides, armées, triplée cousues, c'est beaucoup plus difficile.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2012/02/parer-refendre-amincir-biseauter-les.html




Très facile à voir, peut être un peu moins à faire.


Très amicalement,

Tictac

2 commentaires:

  1. Beneficial info and excellent design you got here! I want to thank you for sharing your ideas and putting the time into the stuff you publish! Great work!

    generic paxil

    RépondreSupprimer
  2. I really thank you for your message and am very happy you like my work.
    Sincerely,
    Tictac

    RépondreSupprimer