dimanche 4 mars 2012

Travailler pour les Bikers. Pose de motifs sur un gilet.


Bonjour,

Ce matin  à l'atelier, un gilet en cuir pour la pose de motifs. Les enlever de l'ancien, pour les remettre sur son frère neuf.
Ce travail nous est envoyé par l'atelier qui les a posé la première fois.
Ce blouson est de peausserie plus épaisse, plus dure, que l'autre, la machine à coudre traditionnelle de couturière va peiner, endommager, risque de coupe du cuir à la couture, l'effet du timbre poste, c'est donc la cause de l'envoi à notre atelier.
Le client nous apporte avec les deux vêtements, un croquis avec le positionnement des badges et les dimensions des réserves.
Nous préférons avec l'accord du client, son attente et sa patience, préparer le travail devant lui, découdre les motifs, pour les positionner selon ses désirs avec une mise en place, une vue esthétique plus réaliste que sur un croquis.




Deux solutions pour ce travail :
La meilleure, mais la plus invasive, la plus longue, et la plus coûteuse.
Couper les pressions, ( un pression, un rivet, un oeillet, qui est enlevé, ne peut être réutilisé, sauf exception, obligation et possibilité rare ) découdre la partie avant qui tient la doublure, la séparer pour se donner l'accès à la machine à coudre, positionner les badges, les coudre sur le vêtement seul, recoudre la partie avant, remettre les boutons.
La deuxième :
Plus simple et plus rapide, positionner les motifs, les coudre à travers la doublure. La doublure montée flottante risque de plisser à la couture pour un résultat esthétique, moindre.

Le premier travail avait été effectué selon la deuxième méthode, au travers de la doublure.
 Le client en fonction des explications qui lui sont données, qualité du travail, prix, avantages, inconvénients,  récidive et opte encore une fois pour la même façon de faire.
Ce message est un bon et merveilleux prétexte pour expliquer que ce genre d'opération, à plusieurs utilité.
 Montrer son appartenance à un club, un clan, un grade, un groupe, société, secte, publicité, sponsoring, sigle, logo, blason, etc...Ici son appartenance à un club. 
Rentrer dans le sujet à paraître consacré aux tâches
" Les taches, comment les enlever, et avec quel produits." lorsque l'on ne peut les supprimer, couvrir, camoufler, etc...que les méthodes traditionnelles ne parviennent pas à enlever, les crèmes, ensuite les teintures.
Solidifier, une déchirure, un accroc une décoloration, une agression,, un manque, mal placé, sans autre solution qu'un travail traditionnel ne peut solutionner.

Cette action se pratique sur des vêtements, mais sur tous les autres supports, bagagerie, sellerie, maroquinerie, chaussures, par l'ajout, de pièces faites par l'artisan, de badges, de motifs, de réclames, de marques, de logos, de sigles, etc...Nous la faisons régulièrement pour le plus parfait résultat, sans que bien souvent on ne puisse savoir, si c'est une réparation, ou une production d'origine, découdre un sigle, pour le replacer sur un accroc, ou autres soucis, de refaire une couture sur l'emplacement pour boucher les anciens trous inesthétiques..




Nous avions posé les motifs réclame du sponsor sur la combinaison de ce champion de moto. Il courrait en Italie le lendemain, la marque, son sponsor avait changé.
Tout le travail se faisait par une ouverture circulaire de quelques centimètres dans la doublure, dans le dos. Nous avions passé un très long temps à la réception du travail, pour rechercher pour chaque motif, la possibilité de passer, le bras de la machine à coudre, pour effectuer la couture.
Le travail accepté, les sommes en cause étant très importantes, pas question de rendre un travail inachevé.




L'ancien gilet ou sont cousus les motifs à positionner sur le nouveau vêtement.



Nous décousons devant le client tous les motifs avec précaution.



Tous les motifs étant positionnés selon les désirs du client et avec son accord, nous les traçons au stylo argent.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-stylo-argent-pour-tracer-dessiner.html


Tous les motifs tracés, alors que dans cet exemple, la mauvaise position semble impossible, mais l'habitude pour plus de sécurité, de tranquillité, nous les faits, marquer, nommer, flécher, sens, haut et bas, etc...



Nous enlevons méticuleusement tous les anciens fils. ce travail est souvent long, fastidieux, embêtant, nécessitant parfois, oeil d'horloger et pince à épiler.



Les motifs pour une couture facile, sont encollés ainsi que le vêtement, collés sur le blouson, sans attente de séchage, pour la possibilité de les faire glisser pour le positionnement parfait.



Une vue du travail préparé sur l'arrière.



Le devant.




L'arrière.


Pour tous ces travaux, nous utilisons la table de travail amovible, qui augmente la surface plane de travail.






Passage à la machine à coudre. Bonne couleur de fil, dessus, dessous, bon réglage de la longueur du point.
Il est bien rare qu'une couture à refaire ne nous oblige pas à recoudre dans les points. avec les problèmes que cela pose, ici pas de soucis, les motifs sont bordés de noir, il fait simplement recoudre dans cet espace
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/recoudre-dans-les-points-blacke-petits.html




Une vue du travail de l'ensemble du travail terminé sur le devant. On voit qu'un motif a été ajouté au dessus de la poche gauche au dernier moment, Il est fait, broder par l'atelier qui nous envoie le travail.


Une vue du travail arrière.
Ne reste plus que la livraison au client, sa satisfaction notre principal soucis et récompense. Puisque le client à présider à sa réalisation, nous l'espérons.
Très amicalement.
Tictac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire