vendredi 4 septembre 2009

Pose d'un fermoir, sur une serviette ou un porte documents en cuir.



Bonjour,
Après un peu de technique, un peu de pratique.

Le cordonnier qui ne se contente pas de la réparation des chaussures, qui à privilégié la diversité des travaux autres que la cordonnerie, pour rester dans le cuir, va automatiquement vers la maroquinerie, la sellerie, et la bagagerie.
Il peut s'amuser évidemment dans bien d'autres secteurs, notre métier nous donne cette merveilleuse possibilité avec les multi services, d'avoir la joie de s'accomplir dans beaucoup de domaines.

Beaucoup d'amateurs semble considérer, qu'un cordonnier qui répare autre chose que des chaussures ne peut être qu'un mauvais artisan. C'est bien évidemment une absurdité, si ce n'est malheureusement pas une généralité, on peut trouver également de très grands professionnels qui sévissent et exercent leurs talents dans d'autres activités. Cela a peut être un choix, le plaisir d'apprendre d'autres professions, mais parfois aussi une obligation, nous en reparlerons.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/10/ateliers-de-cordonnerie.html

Dans la maroquinerie  l'artisan qui travaille pour sa clientèle, très souvent en service après vente auprès de magasins. Ils sont ravis de trouver un professionnel sur place, avec un coût, des délais de livraison, appréciables, leurs éviter des pertes, des délais importants, la facilité à la compréhension du travail demandé par le client.
Assez peu le font d'une manière rigoureuse et sérieuse. Ils peuvent être agréés par des usines, des marques pour la réparation d'une ville, d'un secteur, parfois d'une région.
Ces fabricants leurs font quelquefois une publicité remarquable gratuite, internet par exemple.

La pose de fermoirs sur des sacs,
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/01/pose-dun-fermoir-magnetique.html

Valises, vêtements, particulièrement sur des serviettes et des porte documents  est une demande très courante.

Si en règle générale les tucks, fermoirs comportent une languette pour faciliter l'encliquetage, il y a pourtant des exceptions.
Il arrive fréquemment que l'ouverture du nouvel accessoire ne soit pas assez large pour le passage du rabat et de la languette.
Si les tucks en tôle ne posent pas de problème, il suffit d'écarter leurs lèvres, pour les fermoirs en métal moulé ou usiné ce n'est pas la même chose, ils cassent irrémédiablement.
On peut essayer de parer la languette, la coller, la marteler, puis la coudre mais cela ne sert très souvent à rien.
La meilleure solution après avoir enlevé la tenue de cuir, esr de la couper sur sa hauteur, de positionner le fermoir, tracer à sa limite au dessus l'emplacement de la languette, pour la coller et la recoudre très légèrement en dessous.
Même si la couture est visible, c'est solide, c'est l'unique solution.




la première photo, nous montre, le fermoir cassé et même enlevé et arraché.




celle ci nous nous donne une vue du fermoir neuf, c'est le choix du client pour l'esthétique, mais celui aussi du cordonnier pour la facilité et la possibilité de la pose, le recouvrement des anciennes traces, mais aussi sans faire trop de modifications, et d'affaiblissement du support, tout cela en accord après discussions et dialogue avec la clientèle. Avec une pièce de remplacement à l'identique, dans le cas d'agrément d'usine, tous les problèmes sont abolis.






Il faut commencer par découdre les emplacements et la longueur nécessaires, pour avoir l'accès au travail de la pose. Au tranchet,





Mais aussi au découd vite, au cutter, au scalpel, par tous les moyens et outils nécessaires qui s'imposent.





Le fermoir démonté. cette possibilité est souvent faite au tournevis, idéal pour détordre, les languettes de fixation.




Il faut encore une fois se donner l'accès au travail, et de ce fait découdre et séparer la doublure, c'est souvent très très difficile, particulièrement sur les bords ou la finition faite à la machine à chaud en plastique fait penser à une véritable soudure.
Il faut s'aider pour cela de différents outils, qui bien sur n'abîment pas le support, dans cet exemple, le manche d'un pinceau.





Egalement d'un tournevis.





le fermoir à poser ouvert, avec les différentes pièces qui le composent, y compris la plaque de dessous, sur laquelle se referment les languettes du fermoir proprement dit.
Deux manières de faire, vers l'intérieur, ou vers l'extérieur, avec une surface portante meilleure, pour la tenue.






Il faut positionner la partie basse pour que le rabat de la serviette reprenne sa place initiale.
La plaque est mise, en même temps que le fermoir, ce dernier enlevé, elle donnera l'emplacement exact des traits pour la coupe du cuir.






On trace au stylo argent, l'emplacement désiré, on voit donc ici une des nombreuses utilisation, du stylo argent en maroquinerie.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-stylo-argent-pour-tracer-dessiner.html




Les traits de la pose étant faits, malheureusement presque jamais au même endroits que les anciens, tout cela se calcule pour une moindre fragilité du support.
Il faut couper, au tranchet, au cutter, au scalpel, le cuir, mais pour éviter une découpe en même temps de la doublure, on intercale, un morceau de caoutchouc, ou de cuir, une vieille semelle, ou un vieux talon, font merveilleusement l'affaire.





La découpe dans cet exemple est pratiquée au tranchet, elle peut être faite avec d'autres outils de coupe.





Le fermoir positionné, avec une vue des languettes à rabattre.






On plie à la main, ces dernières, mais on parfait, au marteau la tenue, il faut également interposé
un morceau de cuir ou caoutchouc, pour ne pas abîmer le fermoir neuf.






On encolle ensuite toutes les parties à recoudre.





On repositionne la partie haute, qui s"encliquette, sur la partie basse, dans cet exemple de vis, ce sont parfois des rivets, tubulaires ou autres, quelquefois des languettes repliables également.




Le vissage se fait avec un tournevis approprié en forme et grandeur, ici un cruciforme, il ne faut en aucun cas perdre ou abîmer une vis, la visserie de maroquinerie très particulière, ne se trouve pas en magasin de bricolage traditionnel





On fait des essais de bonne fermetures et de bon fonctionnement, également de verrouillage avec la clé, pour voir également la position du rabat, la pose étant finie.





l'emplacement de la partie haute avais été faite aussi au stylo argent.





Le vissage se fait, sur le cuir, ou après une découpe du cuir, en emplacement exact, à l'emporte pièce.






l'emplacement des vis de fixation de la partie haute, avait été découpé à l'emporte pièce.









toutes les parties décousues, sont recousues méticuleusement, en grandeurs de points " façon sellier " et en couleurs de fils dessus et canette, de coloris souvent différents.









la vue du travail fini, le tour est joué, la livraison, en espérant la satisfaction, du ou de la cliente, principal soucis et plaisir de l'artisan.
On peut visualiser la languette en cuir de tenue, pour l'encliquètement du fermoir, elle pose de nombreux et très embêtants problème d'épaisseur, ce ne fut heureusement pas le cas, pour cette réparation.

Très amicalement,
Tictac



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire