mercredi 7 septembre 2011

Glossaire Lexique de la Cordonnerie et des métiers du cuir.


GLOSSAIRE

Abat-carrage :
Outil qui rentre dans la catégorie des Ebourroirs, il sert à supprimer l'arrête vive et tranchante comme un rasoir de la tranche du cuir faite par le brochage à l'aide du tranchet.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html

Abrasif :
Matériau en papier toile, utilisé de manière mécanique ou manuelle dont la surface rugueuse permet par un frottement translatif ou circulaire la préparation des matériaux pour améliorer l’adhésivité lors d’un collage, ou pour assurer une finition lisse (semelage)
La forme, la largeur, la grosseur des grains des abrasifs varie selon l’utilisation et selon le matériel : pierre, meule, râpe, feuille, bande plate, bande bombée, bande sans fin, tampon plissé, cône, croissant, ponceuse...

Absorption :
Voir ressuyer.

Accessoire :
est un élément qui contribue à la présentation de la chaussure tel que : lacets, nœuds, pompons, premières de propreté ou talonnettes, embauchoirs, la boite et le papier de protection.

Accessoires de vente :
Dans la cordonnerie moderne :
Lacets, semelle de propreté, 1/2 semelle, talonnette, anti glissoire, embauchoir, tendeur, cirage, crème, teinture, bombe à daim, imperméabilisant, dilatant/conformateur, forme à forcer, etc...la liste est bien longue.

Adhérence : État d'un contact étroit de surface d'une substance qui adhère à une autre, par un moyen colle, soudure etc...

Adhésif :
Adhésif double face de 9 mm, permet particulièrement la pose des fermetures à glissière. utile dans beaucoup d'opérations délicates.



Affichage :
C'est une opération courante qui consiste à fixer des pièces provisoirement dans leur position finale, avant que n’intervienne une fixation définitive par cloutage, collage ou couture.
L’affichage se fait à la pointe, à la semence, à l’agrafe ou à la colle selon le cas.
L'artisan les plie les tire pour leur donner le galbe voulu.

Afficher :
mettre en contact des pièces à assembler et leur donner une fixation ou une cohésion provisoire, dans la position qu'elle doivent occuper définitivement

Agneau :
peausserie obtenue par tannage de cette peau en mégisserie,servant principalement à la confection des tiges ( dessus et doublure) d'articles légers ainsi que la ganterie et le vêtement
voir basane.

Agneau plongé :
Spécialité du département du Tarn ou le mégissier, après tannage, plonge la peau dans un bain de teinture, glace la surface de la fleur avant de l’enduire d’un verni pulvérisé extrêmement fin. Ce type de finissage conserve l’apparence intacte de la fleur lui donnant une souplesse et une douceur au toucher incomparable.

Agneau suédé :
Peau préparée côté chair appelée aussi « façon daim »

Agneau glacé :
Après teinture, la peau est glacée en passant une bille de verre sur la fleur

Aiguille :
Outil manuel ou pour machine, composé d’une tige de métal dont l’une de ses extrémités est effilée, l’autre extrémité est percée d’un trou par lequel passe le fil.
L’aiguille sellier de forme cylindrique longiligne, comporte un bout arrondi non piquant. L’aiguille «carrelet » ou à boyau est une aiguille présentant une pointe acérée triangulaire lui permettant de transpercer le cuir sans effort.
Aiguille courbe ou demie-courbe est utilisée pour recoudre les plateaux de mocassin.
Les aiguilles pour machine sont nombreuses, selon le type de machine, blake, goodyear, Petit point,pièce indispensable de la machine à coudre, droite ou courbe, à crochet ou percée d’un trou : « le chas », rainurée d'un côté pour le passage du fil.
Les aiguilles sont classées par système (des numéros et des lettres) ; Les lettres signalent la forme de la pointe. Le type de pointe détermine la forme du point ou le type de matériau pour lequel est conçue l’aiguille.
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/05/un-peu-daiguilles-dalenes-de-broches.html


Aiguille passe lacet :
Sert au passage des lanières, des lacets en cuir, particulièrement pour les chaussures bateau, les coutures de garniture, surjetées, croisées, tressées de bordure en maroquinerie, sellerie, bagagerie.
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/07/le-passe-lacet.html

                       


Aiguillon :
Est un défaut de la peau provoqué par des coups répétés d’aiguillon, donné par le bouvier pour faire avancer l’animal.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/les-defauts-du-cuir.html

Ailette :
Pièce de renfort de la tige collée entre le dessus et la doublure, et faisant de chaque côté de la tige la jonction et le chevauchement entre le bout dur et le contrefort.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/la-question-posee-dans-une-autre.html

Aine :
Partie situe de chaque coté de la peau au dessus de la naissance des pattes arrières. Ces parties creuses et riches de prêtant " mauvais " n’offrent pas de qualité appréciable et ne devraient pas être utilisés .
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-pretant.html

Airlite :
En plaque micro - cellulaire résistant de 65 shores de dureté, de plusieurs coloris, noir, blanc, beige, marron foncé, marron clair, rouge, etc...de différentes épaisseurs, de 4 mm à 15 mm, matériau léger, souple sert beaucoup en orthopédie du fait de sa légèreté en épaisseur importante pour les
compensations.

Ajour :
Ouverture ou évidemment ornemental de forme diverse, traversant de part en part la tige dans un but également de confort et d'aération (souliers d’été)


Alcantara :
Micro fobre synthétiques ayant l'apparence suédée veloutée du nubuck.
voir strecth;

Alêne :
L’alêne est un poinçon muni d'un manche en bois de forme et de courbure variée servant à percer les trous ou passeront les fils lors de l’exécution d’une couture.
un sujet est écrit " toutes les alènes de votre cordonnier "
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/05/un-peu-daiguilles-dalenes-de-broches.html




amincir :
Terme général s'appliquant à diverses opérations,concernant aussi bien les pièces de la tige que celles du semelage,et aussi les bords que les surfaces entières, Elle est faite en artisanat au tranchet, couteau à pied etc... et avec des petites machines à parer. En industrie, à la machine




Aniline :
Apprêt de finissage ne comportant pas de pigments insolubles, et donnant un film coloré ou transparent.

Antiglissoir :
Accessoire de revente, collé et " cousu " il permet une meilleure tenue des chaussures trop grandes. Ne pas confondre avec les glissoirs décrits plus bas, et faisant partie intégrale du soulier au moment de sa fabrication.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2011/10/pose-danti-glissoire.html
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/probleme-recurent-tous-les-jours.html



Aplomb :
disposition du corps du talon par rapport à l'emboîtage de la forme et du bonbout par rapport au corps du talon assurant l'équilibre naturel du pied au repos et pendant la marche

Ardillon :
Partie de la boucle qui tourne sur sa fixation, par basculement permet le verrouillage et le réglage sur les brides, lanières, etc...



Arrache pointe :
Permet d'enlever les pointes difficiles d'extraction.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html

Assemblage :
Réunir différentes pièces constitutives de la chaussure par un procédé quelconque : collage, piquage, couture, etc...

Assis :
Position de travail du cordonnier ancien et du bottier ancien et moderne.http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2011/03/position-de-travail-du-cordonnier-du.html

Astic :
outils à main, fait primitivement en os de cerf ou de cheval,ou en bois (buis),servant à lisser et polir les semelles .
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html

Auto Soler:
Machine à clouer présente en industrie et en artisanat.
Un sujet est écrit : " L'Auto Soler "




Baguette :
Pièce du dessus de la tige couvrant et renforçant la piqûre de jointage arrière des quartiers.

Baguette :
Tige de bois ronde de différents diamètres servant à reboucher les trous de la première génération des talons aiguille. Sert à des usages multiples.



Banc de finissage :
Pièce maîtresse de l'atelier, ensemble de plusieurs machine ou de plusieurs postes de travail réunis côte à côte,avec un même système de transmission ( fraises, roue à poncer et verrer, disque à lustrer, brosse de finissage etc )




Bande sans fin :
Anneau de papier ou de toile abrasive utilisé sur le banc de finissage, de largeur et de longueur différente, ainsi que sur beaucoup d'autres machine à verrer comportant une roue motrice et une roue à verrer , la bande abrasive sans fin tenant lieu de courroie. Permet une abrasion sans chauffe ou du moins réduite des matériaux.
Un sujet est écrit : Le ban de finissage.




Baraquette :
Cousu baraquette: genre de fabrication dans lequel le talon déborde tout autour de l'emboîtage, et la couture de la semelle est apparente sur tout le pourtour de la chaussure.
Talon baraquette: talon plat et débordant, ou légèrement en talus, à gorge le plus souvent rectiligne.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/04/le-cousu-baraquette.html

Barre de cartable, serviette, porte document :
Sert à la rigidité, la solidité du bagage et de son rabat, à la tenue des poignées, des dés des bandoulières etc...
A pont, droite, en gouttière,  river.






Basane :
Peau de mouton ou d'agneau, préparée par tannage végétal, finie sans teinture, et employée principalement en doublure. souvent utilisée comme doublure à cause de ces qualités de souplesse et de résistance.




Battre :
On martèle régulièrement un cuir sur toute sa surface au moyen d'un marteau mécanique à forte pression afin de lui donner de la fermeté. Se fait au marteau à battre, sur la pierre à battre dans l'artisanat.

Bichonnage :
Ensemble des opérations effectuées après le passage au poste de déforme et allant jusqu'à la livraison.

Bichonner :
effectuer l'ensemble des opérations qui viennent à la suite des déformes( lisse,talons et semelles) et jusqu'à la mise en rayon , incluant donc la finition et nettoyages intérieur et extérieur et le lustrage et enfin le laçage

Bigorne :
C'est une enclume dont le corps a la courbure d’un col de cygne, d’où sa deuxième dénomination dans la profession Col de cygne ou Bigorne, nervurée pour la solidité :
l’indispensable enclume du cordonnier dont la tige ressemble au cou du cygne. L’extrémité de forme plus ou moins pointue, s’enfile dans le soulier permettant de river les semences.
Elle permettait le travail assis, est remplacée maintenant par des " étaux " bigorne haute et droite qui permettent le travail debout des cordonniers modernes.




Bisaigue ou Bisaigle :
selon les régions est un outil parallépipédique en buis qui se termine à chaque extrémité par une sculpture constituée d’un plat et d’une rainure de part et d’autre de la garde. Il est utilisé pour lisser à froid la lisse des semelles en cuir ou pour parfaire le rabattage de la gravure semelle.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html

Biseautage :
Différente manière de parer les bords d'une peausserie ou de cuir. Il existe quatre principales manières,
rectiligne, en pince, en goutte de suif, en plis. Il se pratique selon le résultat souhaité, avec des outils de coupe différents, tranchet, couteau à pied, couteau à parer, etc...
un sujet est écrit, " le biseautage des cuirs et des peausseries "

Blake :
procédé de montage utilisé régulièrement pour les mocassins, certains richelieus ou derbys, dont la couture traverse de part en part la semelle et la tige ou la première de montage. La couture ne se voit alors que de l'intérieur. Permet la réalisation de chaussure plu souple, visuellement plus fine. (Leyman Reed Blake est l’inventeur de cette machine en 1858.)
Cette merveilleuse couture à été détourné de sa destination première pour faire croire à d'autre procédés de montage.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/couture-blacke-la-main-parent-pauvre-ou.html
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/09/blake-decrie-petits-points-adore.html

Bobine :
Accessoire des machines à coudre de taille et grosseur différente qui recueille par enroulement le fil. Elle sert toujours à l'alimentation du fil du dessus.





Bobinoir :
Petit accessoire des machine à coudre, dévérouillable, mécanique ou manuel,
permet le remplissage des canettes.




Boite à colle :
Voir distributeur à colle.

Bonbout :
Feuille de cuir, de cuir coin / caoutchouc, de caoutchoucs, d'élastomère, à tige en plastique, à tige en acier pour les talons aiguille de femme, dernière couche en contact avec le sol à la marche. Elle doit être le plus résistante possible.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/01/la-pince-electrique-chauffante.html
ou de tout autre matériau placée sous le talon pour servir de couche d'usure au contact du sol. http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/11/bonbouts-cuir-coins-caoutchouc-ou.html

Bonbout à tige :
Réservé aux chaussures de femme à talons aiguilles. En plastique, en métal.




Bord :
Bord à cheval  bord franc, à cheval, passepoilé, remplié, brûlé, retourné, différents types de finition de bordure, présent en chaussure, bagagerie, sellerie, maroquinerie.


                                            


                                            


Bouchou :
Colle ancienne, malheureusement plus fabriquée de nos jours. Aucune colle moderne quelque soit ses qualité n'a pour moi jamais remplacée cette merveilleuse colle réservée aux pièces invisibles réactivée à la mailloche.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/12/la-colle-bouchou.html
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/06/dans-la-serie-piece-collee-en-applique.html


Boots :
Nom anglais des bottines courtes qui s'arrêtent au dessus des chevilles. Montées très souvent avec des élastiques de chaque côté, ou avec des fermetures à glissière, sur le côté intérieur ou extérieur, au cou de pied, au contrefort.

Bout droit :
Pièce de cuir cousue à l'extrémité avant de l'empeigne et cousue perpendiculairement à l'axe de la chaussure.

Bout droit fleuri :
Perforations décorant la partie avant de l'empeigne d'une chaussure.

Bout golf :
 On parle de bout golf lorsque la pièce rapportée et perforée avant de la chaussure est cousue sur l'empeigne et se prolonge vers l'arrière en forme de flèche et est placée de chaque cotés des quartiers avant de la chaussure

Boucle :
 Accessoire en général métallique, avec ou sans ardillon, simple ou double, avec ou sans rouleau, avec ou sans chape, avec ou sans passant, qui sert à fermeture des chaussures et de tous objets, sellerie, maroquinerie, bagagerie, etc...
Dans tous les achats, privilégier les boucles à rouleau, qui permettent un serrage sans altération de la lanière, de la ceinture etc...qui glisse sur ce petit accessoire.




Bout-dur :
Renfort rigide placé sous le bout entre la doublure et la tige, en cuir modelé sur le bout de la forme pendant le montage en artisanat, en matériaux thermos formés en industrie, destiné à protéger les orteils tout en donnant fermeté et bonne présentation à cette partie de la tige.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/10/bailly-derby-noirs-bouts-lisses.html

Bouterole :
Outil en acier plat et de section rectangulaire, evec un orifice à sa partie basse. Permet la pose manuelle au marteau des crochets " Ski " .




Bouton de col :
Accessoire métallique en deux parties, vissées ou rivetées, sert à la fermeture des brides, des lanières, des ceintures, par le passage dans un trou / fendu, utilisé en chaussure, sellerie, bagagerie, maroquinerie, etc...

Bouton boule :
Voir bouton de col.

Box-calf :
 Peau de veau tannée au chrome lisse ou légèrement liégé. Employé pour la tige du soulier.

Brides :
En cuir, daim, vernis etc... de nombreux coloris, Armée, triplées et piquées, existent de 4 à 20 mm, servent aux chaussures, bagagerie, sellerie, maroquinerie, etc...




Brochage :
Action de couper à l'aide d'un outil tranchet, cutter, cisaille, pareuse brocheuse,les diverses pièces de cuir ou de tout autre matériau constituant les semelles et les bonbouts.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-tranchet-son-affutage-et-les.html


Broche :
Cet outil est composé d’un manche en bois dur et d’une tige de métal plus ou moins grosse, ronde ou carrée dont la pointe est plus ou moins effilée. Elle sert à faire des avant trou, retirer les pointes, sert à la pose des chevilles en bois dans le procédé de montage chevillé bois.
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/05/un-peu-daiguilles-dalenes-de-broches.html



Brocheuse :
Petite machine outil électrique. Elle permet le brochage des semelles et des bonbouts.


Brocheuse :
Petite machine outil manuelle. Elle permet la découpe des matières, cuir, caoutchouc, en périphérie. le crêpe et certains caoutchoucs ( crêpex, crépina, rug, etc...) sont moins accessibles à cette opération.





Brosse à cirer :
Brosse de grandeur différente, aux poils semi rigides, sert à étaler le cirage. Voir palot.

Brosse à reluire :
rosse de grandeur différente, aux poils souples enlève l’excédent de cirage et fait briller.

Brosse à daim :
Petite brosse en crêpe véritable de fines lamelles, caoutchouc, laiton, sert à nettoyer, raviver et enlever le lustrage des daims, veau - velours, nubuck, etc...
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/09/daim-veau-velour-nubuck-entretien-trucs.html



Brosse de coton :
est formée d’un ensemble de disques de coton comprimés en leur centre. Certains l’utilisent pour polir les métaux ou pour affûter les outils de coupe après l’avoir enduite de pâte à polir. Monter sur le banc de finissage au poste de déforme.

Brosse de cuir :
Rouleau constituée d’une multitude de lamelles de cuir fin et rigide fixés sur le moyeu. Elle fait partie de l’outillage de déforme du semelage et sert à enduire la semelle ou le talon de cire. La cire présentée sous forme de pain ou de bâton, sous l’action de la chaleur produite par le frottement, fond et s’incruste à l’extrémité des lamelles de cuir. La roue restitue la cire par le même principe calorifique en passant avec force la semelle.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/10/la-deforme-traditionnelle-du-cordonnier.html




Brosse métallique :
" Remplace " la carde dans certains cas et certains matériaux, sert à des usages multiples.



Caboches :
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2013/07/les-caboches-avant-les-protecteurs-les.html

Cadrage : Au corroyage, séchage des cuirs sous tension.

Cambrion :
Pièce allongée, en cuir, en bois, en acier dans l'artisanat, en acier, en matière plastique, rarement en bois dans l'industrie, placée dans l'épaisseur du semelage pour donner de la fermeté et rigidifier la cambrure de la chaussure et soutenir la voûte plantaire.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-cambrion-et-la-rapide-cambrure.html




Cambrion renforcé :
De dimension plus importantes entre le cambrion traditionnel et la rapid cambrure, possède deux gouttières qui augmente sa résistance, assez peu employé.

Cambrure :
Partie du pied comprise entre l'appui du talon et l'articulation métatarso-phalangienne. Elle est différente en courbure selon la hauteur des talons.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/de-la-bonne-hauteur-des-talons.html
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/de-la-bonne-hauteur-des-talons-femme.html

Canette :
c'est une petite bobine en métal ou en nylon contenant le fil du dessous dans les machines à coudre à deux fils ( Les machines à coudre blake à point de chaînette à un fil n'en possèdent pas )Elle repose dans la navette.



Cardage :
Opération manuelle " Carde à main "
mécanique, carde fixée en bout d'arbre du banc de finissage, " système baïonnette " consistant à donner à une surface l'aspect rugueux nécessaire en vue du collage, afin d'augmenter la surface de contact réelle et de faciliter la pénétration et l'accrochage des colles.
il est tout à fait déconseillé aux cordonniers de se servir des cardes mécaniques très dangereuses.

Carde :
est un outil muni de crochets acérés en acier servant à gratter le cuir avant encollage.




Carder :
l'action de donner à des surfaces en vue d'un collage , les propriétés d'adhérence nécessaires,soit au moyen d'un outils appelé carde ,soit par divers procédés d'abrasion manuels ou mécaniques.



Carre :
Arrête formée par l'intersection de la surface plantaire et des surfaces latérales de la forme.

Carton fibre :
En plaque de 1,5 mm en fibre de carton rouge, très résistante, destinée à la confection des patronages et des renforts de chaussure particulièrement à l'emboîtage pour la rétention des pointes.

Centimètre pointure :
Centimètre de cordonnier, les accessoires modernes sont en en plastique, métal, en ruban. Il indique en centimètres la longueur du pied et la pointure.Compas de cordonnier en appellation ancienne.
Voir compas de cordonnier.



Chair :
La face intérieure du cuir ou de la peausserie est appelée côté chair par opposition au côté fleur qui est le côté poil de la dépouille de l'animal . c"est normalement toujours le côté qui est encollé et aminci.

Chappe :
Partie métallique de tenue de la boucle, pourvue d'un trou pour la passage du rivet pour la fixation sur la chaussure et quelquefois la présence du passant.




Chapelet :
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/10/autre-montage-le-chapelet-ou-cousu.html
Procédé de montage cloué en artisanat, voir cousu mixte pour l'industrie.

Chariot :
Accessoire de la fermeture à glissière, de matériaux, de coloris et de taille différentes. Se change pour la remise en état des glissières.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2011/03/comment-reparer-une-fermeture-glissiere.html





Chasse :
Se dit d'une chaussure basse à plateau et lacets dont le bout est jointée par une couture.

Chasse goupille :
Sert en général à enfoncer les pointes, les clous,dans les talons, emboîtage, cheville mécanindus.



Chasse - clou à tube :
Chasse clou à six pans de vingt cinq centimètres environ, permet de clouer les emboîtages des bottes difficiles ou impossible au marteau.



Chrome :
Procédé de tannage consistant à transformer la peau en cuir au moyen de sels de chrome.

Chausse-pied :
Le chausse-pieds est un accessoire conçu pour faciliter la pénétration du pied dans la chaussure basse tout en évitant de déformer le haut des quartiers ou de casser le contrefort. L’utilisation du chausse-pied assure une plus grande longévité du maintien de la chaussure. Modèle porte clé, de poche, de sac, très grand, permettant de ne pas se chausser. Dans le temps accessoire de publicité merveilleux.



Cheville :
Pointes conique ou sans tête destinés à fixer ensemble plusieurs épaisseurs du talon ou du semellage.

Cheville bois :
Sert aux nombreux usages de rebouchage. dans le temps au procédé de montage chevillé bois.
Un sujet est écrit.
" Autre procédé de montage, le chevillé bois "





Chien à monter :
la pince crocodile Outil formé de deux bras courbes et mobiles qui se resserrent autour d’un axe à l’aide d’une vis. Chaque bras est équipé d’une mâchoire en son extrémité. La tige est pincée de chaque coté par l’une et l’autre des mâchoires, en tournant la vis, les deux pinces se rapprochent, tirant ainsi fortement sur le cuir. Le chien est exclusivement utilisé pour monter les cambrures et les flancs.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html




Chiquet :
Voir redresse.

Chukka boot :
Bottine type derby claque uni à deux ou trois oeillets.

Cire :
Bâton de cire industrielle. Se passe sur les lisses et sur les talons. Réservée normalement à un usage mécanique, se passe sur le rouleau fait de rondelles de cuir du poste de déforme du banc de finissage ensuite sur les chaussures par la chaleur du frottement.




Cirage :
Ensemble et pâtes destinées à nourrir, à colorer et à faire briller. Sert aux patines et aux glaçages.

Cisaille :
c'est un gros ciseaux fait pour couper le cuir dont une mâchoire fait office de billot, l’autre coupante sectionne le cuir par pression.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html



Ciseaux :
Outil composé de deux branches articulées coupantes, par entrecroisement, les deux autres sont pourvues d’anneaux ou l’opérateur passe le pouce et l’index pour les manœuvrer. De grandeur et d'utilisations différentes.

Claque :
Pièce du dessus de tige couvrant l'avant-pied.
Partie avant de la tige d'une chaussure, qui s'assimile alors à l'empeigne. Peut se confondre avec la tige lorsque la tige est d'une seule pièce de cuir.

Compas de cordonnier :
Appellation ancienne du centimètre pointure. En bois métal repliable ou à coulisse permet de mesure le pied en pointure et en centimètre.
voir Centimètre pointure.

Cone à verrer:
Abrasif de grains de grosseur différente, se positionne en verrouillage à baïonnette en bout de l'arbre principal du banc de finissage. Permet la finition courbe très particulière des talons en queue de talon. Avec sa forme particulière sert et permet d'autres finitions. Il existe deux taille de cônes.



Coin :
Accessoires en métal ou en laiton, de valise, de sac, de porte monnaie, porte carte, ou porte carte. Sert à la protection des angles.

Col de cygne :
Appellation ancienne de la bigorne, voir Bigorne.

Collet :
Partie de la peau brute qui recouvrait la tête, le cou et les épaules de l'animal.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-pretant.html

Collage :
moyen d'assemblage des cuirs.

Colle :
Elles permettent l'assemblage des cuirs, peausseries, etc...Il en existent une grande variété, de deux grandes catégories,
colles rigides, colles souples. Colle de pâte, de gluten, gélatine, dextrine, de poisson, cellulosique, thermo - durcissante,  bouchou, etc,
Deux sujets vont paraître,
" Toutes les colles anciennes de votre cordonnier "
" Toutes les colles modernes de votre cordonnier "
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2011/09/comment-enlever-la-colle.html

Compensé :
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2013/01/le-compense-low-boouts-chaussures.html

Conformage :
Donner à une pièce, par un moyen quelconque, une forme, une courbure, un galbe, en conformité avec un certain modèle, afin de faciliter une opération ultérieure.

Conformateur :
cet appareil est muni de différentes formes articulées dont les diverses parties ont la faculté de s’écarter sous la pression d’une ou plusieurs vis dans le but de donner de l’ampleur à la chaussure.

Conformateur :
Liquide à passer sur et dans les chaussures, permet l'agrandissement des peausseries sans déchirures.
Au litre pour les professionnels, en petits conditionnement, vaporisateurs, flacons, pour les particuliers;
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/10/chaussures-trop-petites-neuves-pieds.html






Cousu mixte :
procédé de montage industriel ou la trépointe est agrafée.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/10/autre-montage-le-chapelet-ou-cousu.html

Contrefort :
Morceau de cuir, en artisanat, en matériau thermo - formé en industrie, intercalé entre la doublure et la tige, il permet d' éviter l'affaissement de la tige et à maintenir le talon du pied en place.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/10/bailly-derby-noirs-bouts-lisses.html
Il est impératif d'utuliser un chausse pied, même en cas de mocassin ou quand les chaussures semblent trop grandes.

Cordonnier :
Ouvrier capable de fabriquer des chaussures entièrement montées à la main. Maintenant qui exécute les travaux de réparations sur les souliers, sur la sellerie, la bagagerie, la maroquinerie. réalise, ou sous traite les clés, gravures, plaques minéralogiques, tampons, imprimerie, Vend les produits d'entretien et tous les accessoires pour les cuirs.

Corroyage :
Ensemble des opérations comprises entre le tannage et le finissage, comprenant entre autre les opérations de retannage, de nourriture, de teinture et diverses opérations mécaniques.

Couche-point :
Pièce de nivellement intercalée entre l'emboîtage et le talon pour obtenir une surface plane apte à recevoir le talon, et se raccordant avec la trépointe ou la semelle. certaines fabrications présentent deux couche points, il peut être cloué ou chevillé bois.

Coussin de presse à souder :
Sorte de boite métallique avec un dessus en élastomère recouvert de cuir qui permet une bonne répartition de la pression nécessaire au collage. Les systèmes les plus simples sont remplis d’eau, les plus modernes se gonflent par injection d’air comprimé.




Couseur :
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2011/10/les-couseurs-lorganisation-dun-atelier.html

Cousu américain :
Voir cousu retourné.

Cousu chausson :
voir cousu retourné.

Cousu retourné :
Procédé de montage souvent utilisé pour les chausson d'appartement, les souliers de danse, qui consiste à coudre à la machine souvent en point de chaînette, la semelle et la tige à l'envers, à les retourner de manière à rendre la couture invisible. la chaussure est alors passée sur forme à l'étuve pour être tendue.

Couteau :
outil tranchant de la machine à parer, à découper, à brocher, à gravurer, etc.

Couteau mécanique :
Petit appareil réglable en largeur jusqu'à une quinzaine de centimètres, en hauteur pour la pression et la tenue du collet pour que celui ci ne glisse pas lors de la découpe. sert à la coupe des lanières, ceinture, ceinturon, etc...




Couteau à pied :
Sert en maroquinerie.


Couteau à pied :
Le couteau à pied est utilisé par le selliers - Maroquinier, il permet un parage dit en
" goutte de suif " .
Ce couteau permet de parer en poussant en oblique avec la paume de la main. Ce couteau et cette manière de faire permet un parage creux aux rebord parfaits.
Quelque soit l'outil utilisé pour l'aminci, il faut que la peausserie soit sur un partie parfaitement plane, Glace, marbre etc...
En maroquinerie on pare sur une pierre spéciale appelée pierre de Fontaine, ou sur une pierre de lithographie.
La pierre de fontaine est préférable aux autres car en même temps elle entretient le coupant du couteau.



Couteau Mozart :
Couteau genre scalpel à lames interchangeables pour la découpe des peausseries.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html

Coutelure :
Sillon laissé sur le côté chair de la peau par le couteau au cours de l'opération de dépouille.
http:/http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/les-defauts-du-cuir.html

Couture machine :
Elle peut être petit point, blake, goodyear, etc...





Couture main :
Voir couture sellier.








Couture sellier :
Toutes coutures faites à la main, prend l'appellation de point sellier.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/01/les-differentes-coutures-main-machine.html

Crampon anti verglas :
accessoire de vente, est constitué d’une plaque de métal pliée en U, la base est découpée en dents de scie, fixée sous la semelle des souliers par une ou plusieurs courroies, pour marcher sur la neige et le verglas.

Crantage :
Faire une série d'incisions régulières ou crans. Sert a la pose en rond des glissoires en partie basse à l'emboitage. aux couches points, aux trépointes " fausses " collées, collées / cousues, particulièrement en goodblak, aux garnitures des sabots

Crême :
Ensemble des produits servant à entretenir les peausseries, la bagagerie, la sellerie, la
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/09/creme-cirage-lait-creme-essentielle.html

Crêpe :
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/11/le-crepe-veritable-posologie-et-mode.html
Matériau naturel, qui sert à la fabrication des chaussures, particulièrement pour celles au procédé de montage Sandalette.
Voir Sandalette

Creux :
Partie de la peau qui manque de fermeté et de tenue, dont la texture est lâche, un peu molle, sans élasticité.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/les-defauts-du-cuir.html

Crispation :
Se dit d'une peausserie ou d'un cuir dont la surface se contracte sous l'action de certains procédés de tannage spéciaux.

Crochet :
Accessoire métallique en acier ou en laiton, de grosseur et de coloris différents, en une seule ou en deux partie avec ou sans contre rivure, de pose avec des matrices à la machine en une seule partie, au marteau avec une bouterolle, en deux parties. Se pose sur les garants pour la retenue des lacets, particulièrement sur les brodequins ou chaussures de marche, de ski, et de montagne.

Croissant :
Pièce de toile ou de papier abrasif en forme de croissant utilisé pour la finition des queues de talon. Se positionne en bout d'arbre principal sur le banc de finissage, avec système baïonnette;

Croupon :
Partie de la peau brute qui recouvrait le dos et la croupe de l'animal, et qui se trouve délimité à peu près par les extrémités des aines et par la première ride du collet.

Croûte de cuir :
Couche correspondant à la partie chair d'une peau refendue dans son épaisseur
Lorsque qu'une pièce de cuir épaisse est refendue, on appelle croûte le côté chair de la feuille de cuir. Par opposition la fleur est le côté peau, seule partie pouvant porter l'appellation cuir.

cuir régénéré :
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/cuir-regenere-cuir-veritable.html

Cuir pleine fleur :
Côté peau d'une feuille de cuir. . On parle de «pleine fleur» lorsque le cuir à conservé sa surface d'origine. Le cuir peut être grainé en surface.

Culée:
Partie arrière du croupon d'une peau ou d'un cuir, qui recouvre le bas de la croupe et les fesses de l'animal.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-pretant.html

Cylindrage :
Écraser un cuir sur toute sa surface, sous la forte pression d'un rouleau mécanique, afin de lui donner une certaine fermeté en même temps qu'une certaine souplesse.

Cylindreuse :
Machine comportant deux cylindres en bronze pouvant s’éloigner ou se rapprocher l’un de l’autre, l’un concave, l’autre convexe qui écrasent le cuir pour le durcir.

Daim :
De nos jours la peau de daim n'est plus utilisée, il s'agit en réalité de veau-velours c'est à dire de cuir de veau utilisé côté chair.

Dard :
Voir relève gravure.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html

Dé :
Accessoire métallique en demi rond, fendu ou soudé, de grandeur et de matériaux différents pour la tenue et le retour des brides, lanières, des poignées de cartable ou de porte document etc... Sert en chaussure, sellerie, bagagerie, maroquinerie.

Debout  
Position de travail du cordonnier moderne.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2011/03/position-de-travail-du-cordonnier-du.html

Dé de cordonnier :
Accesoire métallique pour la couture manuelle avec aiguille. A l'inverse du dé de couturière, il est percé dans sa partie basse.

Débordant :
Saillie que fait le semellage, par rapport à la tige, A l'opposé d'une lisse collante.

Déforme :
Cirage liquide professionnel. elle sert à la finition, lisser, imperméabiliser et lustrer les lisses, les talons, les cambrures les surfaces des semelles et des bonbouts.
Elle peut être de deux genres, simples ou auto brillantes.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/10/la-deforme-traditionnelle-du-cordonnier.html
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/10/deforme-une-nouveaute-le-top-finish.html




Dehors en dedans :
Appellation de la couture Faite à la main au ligneul. c'est pour moi la couture la plus difficile à effectuer et une prouesse technique, du fait simplement de son emplacement, autrement c'est tout simplement un petit point. Voir Blake.

Derby :
Chaussure basse ou montante dont les quartiers sont assemblés cousus ( voir oreille ) sur l'empeigne de manière à ce que les garants restent libre et donne beaucoup plus d'aisance et facilite l'entrée du pied offre un maximum de confort. Il est particulièrement adapté aux cous-de-pied forts. Le derby se différencie du richelieu dont les garants ne sont pas libres. Les amateurs s'interrogent toujours sur l'ouverture laissée libre des garants, les souliers lacés.

Dilatant :
Voir conformateur.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/10/chaussures-trop-petites-neuves-pieds.html




Dissolution :
Cole de préparation servant aux collages des glissoires, des première peaux, permet le glissement des pièces pour le meilleur positionnement.
Très utilisée dans le temps, pratiquement oubliée maintenant par le cordonnier moderne au bénéfice de la néoprène qui sert inutilement à tous les travaux.



Distributeur à colle :
Conçu sur le même principe que le réservoir d'eau pour les oiseaux.De deux tailles, avec des bouchons de coloris pour repérer les colles ou les produits de qualité ou de coloris différents. La grande taille sert pour les colles, les petits pour les colles et la déforme.







Doler :
Manière d'assouplir la peau
Désigne dans certaines régions une opération de ponçage.

Double :
Feuille d'épaisseur différentes intercalées entre la tige et le semelage proprement dit. Elles peuvent entières comme dans le cousu baraquette, jusqu' en cambrures, au nombre de une, deux, je n'en ai jamais vu trois. Elle prend plusieurs appellations, double, intercalaire, entre deux, id sole, etc... Elle sert quelquefois de " fausse trépointe " dans des procédés détournés de leur utilisations premières.
Un massage est écrit :
" La double, dite double Anglaise "
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2010/12/la-double-dite-double-anglaise-dans-le.html



Ebourroir :
Outil tranchant conçu soit pour enlever de la matière pour former une gravure (cousu trépointe – préparation de la première) : soit pour supprimer la bavure laissée par l’opération précédente. L’on distingue trois type d’ébourroirs :

L’ébourroir américain :
C'est un ébourroir perfectionné, sa lame tranchante mobile est prisonnière d’un guide circulaire ne l’autorisant qu’à ébavurer la lisse et la trépointe. Sa conception basée sur celle du rabot lui confère une complète sécurité pour l’utilisateur et pour le soulier. Notons que la lame mobile est facilement réaffûtée.



L’ébourroir faucille :
C'est un outil à lame courbe dont l’une des extrémités, affublée d’une garde, est tranchante. L’autre extrémité est emmanchée. Cet outil sert à ébavurer la trépointe après brochage, à ébourrer et mettre d’aplomb l’emboîtage, à gravurer la première de montage.



L’ébourroir à gorge :
Il est constitué d’une lame cintrée en son extrémité, fendue en V et tranchante. Cet outil sert à rafraîchir la gorge des talons Louis XV. A ne pas confondre avec l’abat-carre.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html

Echarnage :
Opération consistant à débarrasser le côté chair du tissu hypodermique.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/11/le-tannage-les-procedes-de-preparation.html

Enclume :
 Cette appellation regroupe tous les pieds, pieds de fer, bigorne, col de cygne, enclume de famille, présentent dans les métiers du cuir.

Effleurage :
Enlever par abrasion la fleur d'un cuir ou d'une peausserie.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/11/le-tannage-les-procedes-de-preparation.html

Elastique :
matière posée à différents endroits de la chaussure, fourreau des bottes, bottines, des mocassins au cou de pied, des oreilles,, des brides arrières, de côté, des boucles etc...permet le la souplesse, le confort, utile dans la transformation pour des handicap.

Elastomères :
Agglomérés liés avec du latex de caoutchouc, de crêpe naturel, ou synthétique.
Ils diffèrent par leurs aspects, leurs densités, leurs souplesses, leurs élasticités, leurs facilités ou difficultés à les travailler et les coller.
il faut trouver la bonne colle qui s'associe et permet une bonne adhésion.
Il se finissent très difficilement à la main, les fers à lisse n'ont aucune action sur eux. Mais ils se finissent très bien au banc de finissage à la bande sans fin et à la fraise.

Embauchoirs :
Ce sont des formes composées de plusieurs éléments pour faciliter la remise en forme. L’embauchoir tend la tige et redresse la semelle au repos.
Un embauchoir pour botte : Le fourreau de cet embauchoir se compose de trois parties, le mollet ou partie postérieure, l’avant et la clé qui coulisse entre les deux précédentes. Le pied s’articule avec la partie avant de la jambe.
Un embauchoir pour bottine : Ici, la jambe se compose de deux parties articulées maintenues par un ressort. Les deux éléments sont rapprochés pour enfiler l’embauchoir puis séparés par la pression du ressort.
Un sujet est écrit :

Embauchoir, tendeur, bout mousse etc...
Pièces de bois aux dimensions du pieds que l'on place dans la chaussure pour assurer le maintien de la forme et le séchage. Il est recommandé de placer les embauchoirs après chaque utilisation des chaussures et de les laisser sécher pendant au moins

Emboîtage :
Terme désignant la partie arrière de la première de montage à l'emplacement du talon.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/emboitage-colle-cusu-collecloue.html

Emboutissage :
Action de donner une forme prédéterminée à une pièce rigide par compression, éventuellement avec un apport de chaleur. Ne pas confondre avec « mouler »
Dans la chaussure, les contreforts, les bouts durs, les premières et les semelles sont les principales pièces embouties.

Enchapure :
Découpe de forme oblongue faite à l'emporte pièce à enchapure sur des brides, lanières, etc...en retour pour la tenue des boucles et le passage de l'ardillon.


                                                

Empeigne :
Voir claque.
Partie avant de la tige d'une chaussure.

Emporte-pièce :
Outil tranchant de forme et de grandeur différente, servant à couper par choc ou par pression les pièces constitutives de la chaussure.
permet la coupe par choc d’un produit placé sur un billot en frappant l’outil avec un maillet.




Emporte pièce à enchapure :
Emporte pièce à frapper manuel, de différentes taille de forme ovale numéroté de trois à quatorze, permet la découpe de forme ovale appréciée pour le passage des ardillons des ceintures etc...






Pince emporte-pièce :
Pince en acier munie d’une mèche emporte-pièce sertie ou vissée sur l’un des bras et d’un tas en laiton sur l’autre bras. La coupe s’effectue par pression en serrant fortement la pince.

Pince emporte-pièce revolver :
Même principe que précédemment sauf que cet outil comporte plusieurs mèches de différent diamètre, réparties sur un barillet tournant.




Enclume de famille :
Petite bigorne ou col de cygne à poser sur la table, à deux taille de positionnement pour l'affichage des semelles, et un pour les talons. Réservé aux bricoleurs. Figure pourtant sur les catalogues de vente des plus gros Crépins. Voir Bigorne.






Enrobage : Fait de lamelle de cuir. Voir recouvrage.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/09/sous-bout-en-cuir-ou-enrobage-de.html

Enture :
C'est le parage, l'aminci, la jonction de la semelle d'origine avec celle de réparation. la plus plate possible, sans bombé ou sur épaisseur en cambrure, soudée parfois consolidée par une ou deux semences de chaque côté. Elle est selon l'épaisseur de la matière plus ou moins large. Pour un ressemellage cuir 25 / 30 mm environ de la chair vers la fleur le plus parfaitement de chaque côté.

Equerre :
 Outil de traçage utilisé pour tracer des lignes perpendiculaires ou pour vérifier l’aplomb d’une orthèse ou d’une chaussure orthopédique. outil de bottier, ou de cordonnier qui pratique la bagagerie, la sellerie, la maroquinerie.

Estampe :
les sous bouts forme l'estampe. L'estampe et le bonbout forme le talon. Voir talon.

Etrier :
Sorte de dé a vis, accessoire de qualité pour la tenue des poignées etc... Voir

Etau :
 Permet le travail debout du cordonnier moderne. Il est pourvu de sept formes en général qui s'emmanchent et se verrouillent sur le pied. De forme, de taille, de cambrure, différentes pour les chaussures d'homme ou de femme.

Extracteur électrique :



http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/01/la-pince-electrique-chauffante.html

fer à emboîtage :
sert à former un angle et un filet au niveau de l’emboîtage. La roulette à emboîtage est ensuite passée pour assurer une finition plus élégante. Certains fers à emboîtage, plus larges, sont munis d’une roulette incorporée dans l’épaisseur du fer, ils prennent le nom de roulette à emboîtage .
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html

Fermeture à glissière :
Fermeture souple constituée de mailles qui se joignent au moyen d'un curseur. Elles peuvent en laiton, plastique, alu, séparables ( blouson etc...), non séparables ( bagagerie, maroquinerie, sellerie, etc..., de largeur et de longueur différente, droite ou courbe, gauche ou droite.
Un article sera écrit :
" Les fermetures à glissière, toute la panoplie de votre cordonnier ".
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/02/fermeture-glissiere-fermeture-eclair.html



Fermeture à glissière étanche :
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/03/nouveautefermeture-glissiere-etanche.html

Fermoir :
Accessoire de différentes tailles, matériaux : Métal, laiton, nickelé, doré, bronzé, replié ou usiné, plastique,
Vérouillage : Clippé, magnétique, tournant, pressionné, à chiffre, de pompier, de dilligence, combinaison.
Positionnement :
Rivé, vissé, à languette.
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2013/10/manteau-pose-de-fermoirs-tourniquet.html
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2012/01/pose-dun-fermoir-magnetique.html



fer à lisse carrée :
permet d’obtenir une lisse plane et pourvue d’un filet de chaque coté. Ce fer est passé sur les lisses de semelle cuir. La plupart de ces fers sont doubles. Pour obtenir la largeur de la lisse correspondante, il suffit de multiplier le numéro par un demi millimètre. Certains les nomment « fers à coulisse » ou « fer à côtes »

fer à sans lisse ronde :
Comprend une extrémité concave terminée par un filet. Il sert pour la finition des lisses en cambrure. Certains bottiers l’utilisent sur tout le tour de la semelle de certains escarpins principalement, pour donner une sensation de finesse à la semelle. Appelé aussi « fer à cambrure »
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html

Fers encastrés :
Protecteurs en acier posés au bouts et au talons des chaussures. La meilleure manière de pose est vissée, avec des vis en laiton pour éviter le phénomène de rouille, préjudiciable au cuir, à la couture et à la trépointe.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/protecteurs-encastres-encastres-en-en.html

Finissage :
Dernière phase de la transformation de la peau brute en cuir qui lui confère son aspect définitif, de bonnes qualités physico-chimiques et mécaniques et une amélioration du rendement à la coupe. Il peut être « semi-aniline » ou « pigmenté ».

Flanc :
Partie de la peau brute qui recouvre le ventre de l'animal.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-pretant.html

Fleur :
C'est la partie externe du derme. Voir cuir pleine fleur.

Flex goodyear :
Nouveau procédé de montage dont la première de montage est absente au bénéfice d'une peausserie, qui permet souplesse, légèreté.
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/03/nouveau-procede-de-montage-le-flex.html





Forme à monter :
pièces en bois, sert à la confection des chaussures neuf et mesure en artisanat.
Entièrement en bois pour les procédés de montage, Passage en trépointe, norvégien etc...avec semelle de fer pour les procédé cloués, mixtes, chapelet etc... fendues au bout pour la fabrication des sandale avec entre doigt, de matière plastique ou de métal en industrie.
Après la prise des mesures, fabriquées par le bottier pour le mesure.
Fabriquées par le cordonnier bottier après la prise des mesures dans le temps.
fabriquées par l'industrie, et utilisées par le cordonnier bottier dans le temps.






forme à coin :
en bois de hêtre le plus souvent, est sciée sur le dessus légèrement en dessous des flancs jusqu’au cou-de-pied formant un coin qui s’encastre dans un tenon en bas et qui est maintenue par un crochet sur le dessus. Le coin est retiré avant l’extraction de la forme puis remis en place ensuite

forme monobloc :
Forme à monter en un seul morceau, pour la fabrication des chaussons, sandales, nu-pieds et mules.
Les autres formes sont constituées de plusieurs morceaux pour faciliter son extraction et éviter la déchirure au niveau du claquage de la tige.

Forme à forcer :
cet appareil est muni de différentes formes articulées dont les diverses parties ont la faculté de s’écarter sous la pression d’une ou plusieurs vis dans le but de donner de l’ampleur à la chaussure. Elles existent en mono pied pour la mise à la forme des deux souliers, des formes gauches et droites spécifique pour chaque chaussure. Deux pointure par taille. Des formes pour le fourreau des bottes et des bottines.












Formoir :
Outil de finition en buis. Il permet de faire une marque ( filet) esthétique, parallèle par frottement en bordure du cuir, avec quatre écartements différents par retournement de l'outil, en bordure de toutes pièces, dans tous les secteurs du cuir en sellerie, maroquinerie, bagagerie, particulièrement les ceintures, ceinturons, brides, lanières.







Fraisage :
Opération de finition qui consiste à parfaire le contour des lisses et de certains talons " femme "en leur donnant le profil approprié au moyen de l'outil rotatif appelé fraise.

Fraise :
 c'est un outil rotatif tranchant monté sur un arbre tournant à grande vitesse. Les fraises utilisées pour la finition du semelage comportent 12 ou 16 dents. La numérotation se fait en demi millimètre, ainsi une fraise N° 16 correspond à une lisse de 8 mm d’épaisseur.



fraise à bonbout :
de faible largeur de même configuration que la fraise à talon permet la finition du bonbout sur les talons enveloppés.

fraise " universelle " :
de grande largeur, pour finir le talon dans toute la hauteur, mais surtout pour les talons de femme, parfois les lisses dans les exceptions.

fraise à lisse :
pour la tranche des semelles



guide de fraise :
c'est un disque de métal maintenu dans l’axe de la fraise par la vis de fixation (au pas inverse) pour guider la semelle au cours du fraisage. Le guide est aussi appelé flasque. Il est universel et sert à toutes les fraises.

Gant à briller :
Gant en mouton véritable, remplace avantageusement la brosse à briller et tous tissus.

Garant :
Pièce rapportée à l'emplacement de l'oreille de quartier, qui reçoit les perforations destinées au
laçage. Avec ou sans oeillets. Voir oeillets.
Partie des quartiers recevant les lacets et les oeillets. Ils permettent de maintenir la chaussure sur le pied.

Glaçage :
Opération consistant à donner un « effet miroir » à une partie de la chaussure. En général un homme de goût ne glace que le bout de sa chaussure, mais certains éventuellement glacent les garants et même les contreforts. Si cette opération a ses partisans et ces détracteurs, certains professionnels pensent que ces pratiques peuvent abréger la vie des souliers.
Voir " patine "


Glissoires
:
Pièce arrière de la doublure de la tige, piquée le plus souvent côté chair apparent, de façon à retenir le talon dans la chaussure pendant les mouvements de la marche. Mais quelquefois côté fleur par les fabricants, certainement pour l'esthétique.
A l'usure ces parties peuvent être remises en état par l'ajout de peausseries par dessus, amincies, collées, cousues, jamais en remplacement. A noter que les glissoirs de réparations sont collés et amincis côté chair.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/04/refaire-les-glissoires.html







Gomme à cuir lisse :
Moins connue que sa soeur pour le daim, elle sert à nettoyer les cuirs lisses

gomme à daim :
est une gomme à effacer spécifique utilisée pour redonner du velouté à la peausserie. Le crêpe naturel rempli le même effet, quand à l’usage du papier de verre très fin, mieux vaut l’éviter pour ne pas risquer la détérioration des fils de couture.

Good year :
Procédé de montage et nom de la couture permettant de faire une liaison entre la tige, la première de montage et la semelle d'usure via l'utilisation d'une trépointe cousue en industrie. Elle est le gage d'une chaussure de qualité. Le cousu Good Year existe mécaniquement depuis 1872, cette machine a été inventée par Charles Good Year Junior. Cette couture prend l'appellation de passage en trépointe faite à la main en artisanat.

Gradation :
 Disposer en série régulière par augmentation graduelle dans des proportions données de longueur, largeur, grosseur.

Gravurage :
Action de pratiquer une gravure.

Gravure :
incision pratiquée au tranchet en artisanat, à la machine à gravurer en industrie. Elle permet de cacher et de protéger la couture de tenue de la semelle, ( petit points, blake )
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/la-gravure.html
http://engrandepompe.forumpersos.com/t450-gravure-rainette-incision

Griffage :
Impression de la marque, du sigle, du logo, du fabricant sur la talonnette ou la première peau de propreté.

Griffe :
Marque, sigle, logo, du fabricant.

Griffe à clouer :
Cet outil sert à marquer l'emplacement des chevilles, semences, clous, etc...Après avoir marqué au verre ou avec le dos d'un tranchet la ligne autour des articles à clouer, on repère l'écartement exacte des chevilles. Cet outil sert aux apprentis pour s'habituer à la régularité des trous, les ouvriers chevronnés ne l'utilisent pas.

Guide d’encollage des fermetures à glissière :
est une réglette en métal ou autre matériau qui se positionne sur la fermeture éclair, ne laissant à découvert que les parties latérales à encoller.

Humidification des cuirs :
Opération qui permet la coupe, le parage, le galbage, etc...c'est le mouillage des cuirs qui comprend deux opérations, le trempage, le ressuyage.
Voir trempage et ressuyage.

Incision :
Faite très souvent au moment de la couture par un doigt positionné sur la machine à coudre. le fil encastré est invisible et protégé. Entre la gravure traditionnelle et la rainette, de plus en plus de bottiers pratiquent ce genre d'incision oblique au détriment de la gravure.
http://engrandepompe.forumpersos.com/t450-gravure-rainette-incision

Indispensable :
Manche de coupe en laiton, permet la tenue de la lame de coupe Tina par deux vis.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html

Chassepeau :
Tranchet de coupeur. Cet outil est composé d’une lame d’acier plate de 4 ou 5 mm de largeur, affûtée en biseau et d’un manche porte-lame avec ou sans vis de fixation.

Injecté :
Type de fabrication uniquement industrielle,dans lequel le semelage ou la chaussure entière, sont obtenus par pression de divers produits, soit à l'état fluide, soit fluidifiés par chauffage, dans un moule.

Intercalaire :
Voir Double.

Jambière :
 Morceaux de tissu ou de cuir façonnés pour envelopper et protéger la jambe.

Jonc :
Morceau, âme de cuir, liège, corde, caoutchouc, plastique, métal, tissus, ressort, etc..souvent de forme ronde, demie ronde, plate, etc, inséré, quelquefois collé entre tige et doublure, supports divers pour donner une forme esthétique, en chaussures, plateau de mocassin, entre deux coutures pour donner du relief, sellerie, bagagerie, etc... un renfort de solidité dans les poignées, bandoulières, bracelets, etc...quelquefois passé dans le passepoil pour lui donner relief et résistance.
La frontière est bien ténue entre jonc passepoil, liseré.
Voir passepoil.








Lacet :
Cordon de différentes matières, coton, nylon, bacra, tressés, fin ou large, rond ou plat, ruban, ciré, servant à fermer une chaussure aux garants.

Lacet cuir :
De coloris et de grosseurs différentes.



Lacette :
Renfort de nylon placé en limite de tige.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/la-question-posee-dans-une-autre.html
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/12/chaussure-trop-petites-pieds-douloureux.html

Lame de coupe Tina :
Comme le Couteau mozart, permet la coupe des peausserie se glisse et se fixe par des vis dans un manche. Voir Indispensable.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html

Lame de coupe Mozart :
Comme l'indispensable, permet la coupe des peausseries se verrouille sur le manche du couteau Mozart.

Lampe à déformer :
Est un petit réchaud à alcool constitué d’un réservoir en cuivre ou en verre, d’un bouchon vissé dans lequel passe une mèche de coton. Un support en métal reçoit les fers à déformer qui doivent être mis en température. Elle sert à chauffer la mailloche pour ses différentes utilisation. La bonne température est indiquée par la manière de friser de la salive.

Lampe à infra rouge :
produit une radiation d’origine électrique produite par une lampe ou un tube destinée à réactiver les films de colle avant affichage ou à ramollir certains matériaux avant montage (bout dur thermoformable)

Lampe, Four à infra rouge :
C'est un appareil de chauffage ou la chaleur est produite par des lampes à rayonnement dont la longueur d’onde se situe au de ça du rouge dans le spectre solaire. (Voir Infra rouge) Le four à infra rouge permet la réactivation des colles

Languette :
 Partie de la tige parfois à soufflet, prolongeant l'empeigne au niveau du cou de pied.ou pièce rapportée cousue à sa base, parfois aussi sur le garant en partie haute, à l'intérieur pour éviter son glissement, protégeant le cou-de-pied du laçage et de tous système de serrage de la chaussure.

ligneul :
Appellation du fil fait à la main, poissé pour la couture. Chaque extrémité est pourvue de soie de porc naturelles.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/11/comment-faire-un-ligneul.html

Lisse :
Tranche latérale droite, ronde, carrée, creuse qui constitue le pourtour, du semelage. Elle peut être à lisse dite " collante ".
Je parle d'une prouesse technique uniquement artisanale ici :
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/01/le-sans-lisse-rond.html

lissette :
Outil en bois, bakélite, en os dans le temps, permet de lisser et de redresser.



Loafer :
Terme anglais caractérisant un mocassin au montage classique avec une semelle, un talon et une doublure.

Machine à  clouer :
Machine à clouer les emboîtages des chaussures hommes, femmes, boots, bottes, cavalières, etc...




Machine à coudre :
Machine conçue pour assembler plusieurs pièces à l’aide d’un ou plusieurs fils. Certaines machines sont dites portables et se posent sur une tables quelconque, les industrielles dépendent fortement de la table parfois conçue à leur effet, l’ensemble du système d’entraînement et de commande est directement incorporé sous la table.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/les-differentes-machines-coudre-de.html

Machine à coudre les tiges. Machine à faire tous les travaux de couture.

Machine à coudre blake.

Machine à coudre petits points.

Machine à gravurer :
petite machine actionnée manuellement permettant de gravurer la semelle de cuir

Machine à monter à la ficelle :
permet l’exécution du montage selon le procédé dit « à la ficelle ». La forme est maintenue par l’arrière à l’aide d’un goujon, l’avant repose sur un coussin. Les cordelettes s’accrochent à deux sangles de cuir reliées à un levier actionné par une pédale.

Mailloche :
Cet outil sert à déformer talons, lisses cambrures etc... par sa partie courbe, l'échancrure carrée sert pour le bord des talons. Dans le temps elle servait à la pose définitive des pièces invisibles collées à la colle bouchou.
Un sujet est fait, " La colle Bouchou "
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html



Manicle :
Morceau de peausserie passer au pouce par deux trous qui permet la protection de la main lors des coutures.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/05/la-manicle-utilisation-fabrication.html

Marteau cloueur :
marteau à tête cylindrique identique de chaque côté, un lisse l'autre striée.

Marteau à battre :
A battre ou à rabattre, comprend une tête cylindrique large avec une surface de frappe parfaitement lisse et légèrement bombée d’un coté, une pane de l’autre. Il sert principalement à battre le cuir pour resserrer les fibres, mais aussi à afficher les semelles d'usure et les talons.



Marteau cloueur à panne.

                                             


                                             
Marteau d'emboîtage.
Voir marteau galochier.

Marteau louis XV
Voir marteau galochier.

Marteau galochier :
est un outil de frappe constitué d’un manche assez long et d’un marteau relativement fin, long et légèrement cintré. La pane permet au galochier d’enfoncer les pointes qui fixent la tige dans la saignée de la semelle de bois. Certains cordonniers jadis chargés de remonter les galoches de leurs clients possèdent ce marteau et l’utilise également pour clouer les talons de bois des escarpins en remplacement du marteau Louis XV spécialement conçu pour cette tâche



Marteau piqueuse sans manche :
Marteau de joigneur et d'apprêteur.

Marteau de joigneur et d'apprêteur :
Marteau sans manche à tête et à panne sert comme la pince à monter en neuf et en mesure.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html





Matrice :
Accessoire en deux parties, en acier, manuel, servant à la pose manuelle, ou à la machine des, boutons, pressions, oeillets, rivets, crochets, etc...

Mocassin :
A l'origine chaussure « indienne » dont la tige passe en dessous du pied et montée sans première de montage et semelle d'usure. Elle se caractérise aussi par un plateau cousue à la main sur le dessus et parfois une patte transversalle.Peux être appelé mocassin intégral.

Mousqueton :
Accessoire de différente grosseurs, matériaux, formes, fermetures, bélières, en métal, laiton, plastique, sert en chaussure, habillement, sellerie, bagagerie, maroquin

Moustache :
Marque et incision légère faite très souvent au tranchet, à la roulette, pour délimiter la finition de la cambrure et du semelage, au dessus de la queue de semelle, faite à la déforme. Elle est normalement concave plus haute de l'intérieur vers l'extérieur, convexe, en V, en S, en pointe,

Mur :
Incision pratiqué en artisanat au tranchet dans la première de montage.
A la machine en industrie dans la première de montage dans quelques productions.

Mur rapporté :
en industrie,bourrelet fait de toile ou de divers matériaux, fixé sur la première par collage ou couture, et offrant une saillie analogue à celle d'un mur gravuré.
Il sert à la tenue de la couture de la trépointe, d'un côté, Passage en trépointe, en norvégien etc... ( artisanat )
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/10/bailly-derby-noirs-bouts-lisses.html

Nappa :
Peausserie de pleine fleur, souple et moelleuse, obtenue à partir de diverses peaux de faible épaisseur, utilisée dans la ganterie et le vêtement, et aussi pour la fabrication de tiges d'articles chaussants souples.

Navette :
pièce de la machine à coudre qui sert contenir la canette et à l'alimentation de la piqûre en fil de dessous. Elle comporte sur le côté un petit ressort fixé et réglé par une vis pour la tension du fil.



Norvégien :
Procédé de montage, et nom de couture de la trépointe. " Variante du cousu good-year " dans lequel la trépointe est cousue en apparent en retour côté chair sur le côté fleur de la tige au lieu d"être cousue et rabattue vers l'extérieur de façon à assurer l'étanchéité de la couture.
je parle de certaines dérives ici :
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/09/norvegien-ou-sandalette.html





Nourriture :
Incorporer au cuir des corps gras, naturels ou de synthèse, afin de lui communiquer des qualités particulières de souplesse et d'imperméabilité .

Nubuck :
 Peausserie, cuir de veau poncée côté fleur, présentant un aspect légèrement velouté pour lui donner l'apparence du daim.

Oeillet :
Petite pièce métallique, plastique, alu, laiton, ronde, évidée, sertie manuellement ou à la machine, avec des matrices unique à chaque taille, avec ou sans contre rivure, sertie sur les quartiers pour renforcer à l'emplacement des perforations des garants. Ils peuvent être visible ou invisible lorsqu'il sont placés sur le dessous de la tige ou uniquement sur la doublure en dessous.
Quelquefois peints de diférents coloris, rouge, noir, blanc, rose, bleu, etc...
Oeillet :
Un article est écrit :
" Oeillets, toute la panoplie de votre cordonnier ". Onglet :
Appendice prolongeant la partie supérieure de l'arrière du quartier extérieur, rabattu et piqué sur le quartier intérieur pour renforcer la jointure arrière. Souvent appelé queue de chien queue de etc.....

Oreilles :
Emplacement cousu à la jonction des garants sur l'empeigne. Faites à la machine, parfois renforcée par une couture sellier même dans le PAC.

Oxford :
Terme anglais pour désigner un richelieu.

Palot :
 Petite brosse à manche ronde ou rectangulaire, sert à étaler cirage et crème. Voir brosse à cirer.

Parage :
Action de parer :
Parage :
Action de biseauter les bords des différentes parties de la tige de façon à éviter les surépaisseurs à l'endroit de leur liaison.

Parer :
Amincir régulièrement avec un outil au tranchet " rasoir "le bord d'une pièce de peausserie, de cuir ou de tout autre matériau, jusqu'à le rendre fin comme un papier à cigarette.
Cette action sert à l'esthétique dans l'invisibilité d'une pièce extérieur, sans marque pour une pièce intérieur.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2012/02/parer-refendre-amincir-biseauter-les.html
Au tranchet dans la botterie, la cordonnerie.
Au couteau à pied :
Dans la maroquinerie, la bagagerie, la sellerie.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html



Pareuse :
Machine à parer les peausseries exclusivement, présente en industrie mais très rarement en artisanat.



Pareuse :
Petite machine outil, sert à parer ( amincir ) toute matière cuir, caoutchouc, etc...en périphérie. Le crêpe, certains caoutchoucs ( crêpex, crépina, fug, etc... )ne sont pas accessible à cette opération.

Pareuse - brocheuse :
Petite machine outil, qui regroupe la pareuse et la brocheuse. Voir pareuse, voir brocheuse.





Paroir :
Outil du sabotier, du formier, du fabricant de bardeau, du chapelier. beaucoup de professions en font un usage détourné de sa destination première.
Un sujet va paraître ," Le Paroir "



Passage en norvégien :
Non de la couture faite à la main au ligneul de la tenue de la trépointe.

Passage en trépointe :
Nom de la couture faite à la main au ligneul de la tenue de la trépointe.

Passe lacet :
Voir aiguille passe lacet
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/07/le-passe-lacet.html


     

Passepoil :
Liseré de peausserie, de tissu ou de matière plastique repliée sur elle-même, collé puis piqué, intercalé entre la doublure et la tige sur les bords libres des quartiers et des garants. Cela constitue un élément important de la conception et de la décoration de la chaussure. Fait par l'artisan en fabrication, livré tout fait d'industrie souvent cranté comme les trépointes pour le cordonnier.
Beaucoup lui donne le nom de jonc dans la bagagerie, maroquinerie, etc... les sacs aux bords souvent cousus en retourné avec un passepoil armé de ressorts en métal, plastique, caoutchouc.
La frontière est bien ténue entre jonc passepoil, liseré. j'emploierais plutôt dans ces cas l'appellation de Jonc passepoilé. 
Voir Jonc. 








Patine:
Cette pratique est devenue pour quelques professionnels un art à part entière, plus destiné à la décoration qu'au port journalier. Lorsque la patine est l'oeuvre de professionnels ou du temps c'est une chose, faites par des néophite, cela devient parfois une agression préjudiciable à l'intégrité des souliers ( Acétone, eau de javel, papier de verre, tampon Jex etc...
Voir " Glaçage "

Patronage :
Mettre au point un modèle sur une forme à partir d'une création (dessin ou maquette).

Patte :
Pièce de cuir reliant les deux quartiers de la chaussure au dessus de la languette. Le plus souvent utilisé sur des mocassins.

Peausserie :
Terme désignant le cuir employé à la réalisation de la chaussure. On parle de peausserie pour les différentes parties de la tige.

petits-points :
Nom de la couture liant la trépointe à la semelle d'usure quel que soit le procédé de montage.

Pied / Pied de fer :
Appellation ancienne de la bigorne ou du col de cygne. Sa forme droite par rapport à celle son frère plus moderne, se prête moins facilement à la diversité des réparations.

Pièce :
Morceau de peau, de cuir, ou autre, en renfort, soutien, en applique, à intérieur, collée, collée/cousue, dans différentes travaux et activités, cordonnerie, maroquinerie, bagagerie, sellerie, etc...
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/09/dans-la-serie-piece-aujourdui.html




Pige :
Instrument de mesure servant à prendre l'épaisseur d'une peau, d'un cuir ou d'une peausserie.
ne semble plus disponible, ne figure plus aux catalogues des plus grands crépins.

Pigment : Produit coloré insoluble dans l'eau ou les solvants, qui, dispersé dans un liant, sert d'apprêt de finissage pour le cuir ou tout autre matériau.

pince coupante :
Pince à bec allongé coupante de devant, de côté, genre Russe. Sert aux démontages, et la coupe de pointes, de clous, de semences, etc...

Pince à poser les boutons :



Pince à démonter :
Pince servant aux démontages en général.




pince à monter :
outils servant principalement au montage des tiges de chaussure, certaine comporte une panne coomme un marteau qui permet à l'ouvrier de clouer les semences ou les clous de montage immédiatement.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html

Piqûre :
 Faire passer un fil ou des fils alternativement d'un côté à l'autre d'un ou plusieurs matériaux à travers des trous faits soit par une aiguille entraînant le fil, soit antérieurement par une alène, et formant ainsi une succession régulière de points. Ces points peuvent soit servir à un effet décoratif, soit assembler des pièces séparées, ou encore différentes parties de la même pièce.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/01/les-differentes-coutures-main-machine.html

Pistolet cloueur :
Pistolet à air comprimé, se branche sur le flexible de sortie de la presse comme la soufflette ou d'autre outils.





Pistocolle :
Réservoir manuel de colle, muni d'un pinceau et d'une poignée qui permet de réguler la distribution en même temps que l'encollage.

                                                                
Planche à couper :
Planche dans le temps en bois souvent de tilleul, maintenant en plastique blanc très dur et compact, sert à découper au tranchet les peausseries.




Planche à parer :
Dans le temps en bois, toujours en verre, quelquefois en acier, Pour parer les peausseries. le verre est l'idéal pour une surface parfaitement lisse nécessaire à la qualité du travail.

Plein :
 Qualité d'un cuir dont la texture est ferme, qui donne au toucher une impression de résistance et de tenue, en même temps qu'une certaine élasticité quand on le replie sur lui-même. A l'opposé d'un cuir creux.

Plis d'aissance :
plis inéluctables formés au moment de la marche sur l'empeigne.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/je-me-permets-mais-surtout-pour-mieux.html

Point de Savetier :
Autre appellation de la couture faite à la main et au ligneul du Dehors en dedans. Voir Dehors
en dedans et blake.

Poignée :
Accessoire de remplacement, en sellerie, maroquinerie, bagagerie, de matériaux, de forme, de taille, de coloris différents. Posés avec des rivets, coutures, dés.





Pointe filet roulé :
Pointe de 14 mm à 30mm de 1,8 de diamètre, striées sur la partie basse, faites pour le clouage des emboitages, des sous bouts des talons homme / femme et des talons aiguilles, les stries permettent une bonne rétention.

Poix :
Elle sert à la confection du ligneul pour la couture à la main. La meilleure poix est la, noire de Suède, il en existe de la blanche parfois utile pour les souliers de coloris clairs. Sa conservation se fait l'été dans l'eau du baquet pour tremper le cuir, l'hivers il faut la malaxer longuement à la main et parfois la faire chauffer au bain marie.
la poix a trois utilités principales, elle est nécessaire à la bonne tenue des brins au moment de la couture, pour éviter qu'ils se détordent et s'éffilochent. Elle préserve de l'humidité. Elle devient une véritable soudure lorsqu'elle sèche, et son usure ne remet pas en cause la tenue de la semelle d'usure jusqu'à son maximum, comme le fait une couture d'industrie, ou quelques points usés amènent la désolidarisation de la semelle.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/11/comment-faire-un-ligneul.html

pointure Américaine :
Unité de mesure de la longueur du pied consistant, sur la base de la graduation en point français, à soustraire 33, ce qui donne un chiffre dans la même lignée que le marquage anglais. Ce système devrait être banni, du fait de la coïncidence avec la pointure anglaise. Le risque d’erreur est grand, en fait, seul le 38 français correspond exactement au 5 anglais, plus la pointure est grande, plus l’écart se creuse pour atteindre la valeur d’une pointure française au N° 9 (42 français = 43 anglais)

point anglais :
est une unité de mesure complexe correspondant à un tiers de pouce pour mesurer la longueur du pied, Le pouce vaut 25,398 mm, ce qui donne 8,466 mm pour le point anglais. L’échelle de mesure anglaise commence au quatrième pouce soit une pointure française 15. A partir du quatrième pouce, une première échelle de 13 points anglais nous amène à une correspondance française approximative de 32 points de Paris. Là, une deuxième échelle de 13 points prend naissance, le premier point correspondant au 33 de notre mesure française, le treizième coïncide avec notre 48 français, soit un 15 en contremarque américaine,

Ponçage :
Opération qui consiste à modifier le grain propre du cuir au moyen d'un abrasif très fin.

Ponceuse :
Abrasif de grains différents monté à baïonnette sur l'outil du banc de finissage , sert aux finitions particulières, fines et courbes.




Porte clou :
Réceptacle à deux étages tournants en plastique pour un accès facile aux clou et semences. Six alvéoles en haut, huit en bas. Voir Tourniquet

Première de montage :
Pièce de cuir à la base du montage de la chaussure. Fondations de la chaussure " Elle est le premier élément sur lequel la tige va être cousue, elle sert aussi de liaison entre tige et semelle. Sur elle tous les procédés de montage sont fixés : goodyear, norvégien, blak, goodblake, sandalette , chevillé bois, chapelet, cloué, soudé.
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2013/04/la-premiere-de-montage.html

Première peau de propreté :
Pièce de cuir souple généralement en doublure, sur laquelle le pied repose à l'intérieur de la chaussure. Elles sont entières, demies, trois quart.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2011/04/toutes-les-premieres-peaux-de-proprete.html


Presse :




Prêtant :
 Capacité du cuir à s'allonger sous un effort de traction et à conserver de manière plus ou moins rémanente cet allongement.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-pretant.html

Procédé de montages :
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2012/09/appellation-des-procedes-de-montage.html

Protecteurs :
Protection en métal pour le bout et le talon, en métal, plastique, de formes et d'appellations différentes, réservés aux deux extrémités pour certains, à une seule pour d'autres. un sujet est écrit : " Tous les protecteurs à la disposotion de votre cordonnier ".

Pump :
Chaussure noire le plus souvent vernie avec un nœud plat sur l'empeigne. Elle doit être portée avec un smoking.

Quartier : Une des deux pièces disposées symétriquement qui forment l'arrière de la tige et remontent plus ou moins sur le cou de pied pour fermer la chaussure.

Queue de semelle : 
la queue de semelle est la ligne de fin des demies semelles de réparation, des patins de protection vers la cambrure.
Elle doit être rectiligne, ni trop haute, ni trop basse pour éviter le pliement à la marche, source de décollement, très légèrement inclinée vers l'extérieur.
Rainette :
Outil manuel et nom du sillon qui permet de faire la couture dans la semelle d'usure ou autres, pour l'encastrement du fil de la couture du petit point.
Elle est manuelle ou mécanique, mise en bout d'arbre principal du banc de finissage ou sur le dispositif de fraisage, le verrouillage se fait à baïonnette.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html
http://engrandepompe.forumpersos.com/t450-gravure-rainette-incision






Raie de verdeur :
La présence d'une raie pâle ou verdâtre (“ raie de verdeur ”) ou semblable à de la corne dans le tissu fibreux est la marque d'un tannage imparfait.

Râpe Anglaise :
Ces râpes sans manche, de vingt à vingt cinq centimètres, arrondies à chaque extrémités, plates, rondes, bombées, servaient à la finition des talons louis xv et à la reproduction des patrons en papier des semelles et talons. Elles ne servent pratiquement plus qu'à cela maintenant.

Rapid cambrure :
Partie métallique, remplace le cambrion dans certaines réparations.Il permet comme son nom l'indique une réparation rapide sans démontage de la chaussure.De plusieurs dimensions avec des trous pour le passage des pointes et d' une vis à l'emboitage, des trous pour les semences en cambrure.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-cambrion-et-la-rapide-cambrure.html




Rapid " E "
Machine à coudre en petit point, les plus performantes des machines à coudre. Présente en industrie et quelquefois en artisanat. Coud un pied en quelques secondes. Il faut une grande habitude pour maitriser ces " monstres "



Redresse :
Dans l'appellation ancienne chiquet. Ajout à différents endroits d'un morceau de matière destinée à remettre de niveau les semelles et les talons. Un sujet est écrit : " Les redresses "

Refendage  ou refente :
Opération qui consiste à diviser mécaniquement un cuir en deux dans le sens de l'épaisseur.

Relève gravure :
outil à lame en biseau non coupante, il sert uniquement à relever les lèvres des gravures. On trouve des instruments plus ou moins larges, seule la partie en biseau émoussée du bout est utilisée.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html



Rempli :
Morceau de différents matériaux, cuir, croûte, feuille de liège, pâte de liège, mousses, papiers, cartons,
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-rempli.html

Remplier :
replier le bord d'une peausserie sur lui même normalement côté chair, souvent amincie, parée pour éviter défaut esthétique dans tous les secteurs du cuiret douleurs dans la chaussures.
Je bord remplié fait partie des " différents types de finitions en bordure ".

                                   

Remplissage :
Remplir et niveler le dessous de la chaussure après montage ou couture pour lui permettre de
recevoir la semelle en lui offrant une surface de portée ou d'adhérence régulière.

Repousse :
Phénomène dû à l'hydrolyse de matières grasses et à la migration de celles-ci à la surface du cuir.

Recouvrage :
Morceau de peausserie qui recouvre les talon aiguille de femme. Maintenant en lamelles de cuir, qui recouvre également les talon d'homme en plastique, faisant croire à des sous bouts en cuir
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/03/enrobage-comment-faire.html

Renfort :
Pièce de cuir situé entre l'envers de la tige et la doublure pour renforcer certains éléments de la tige. (principalement les garants)


Ressuyage :
Opération du mouillage des cuirs. Elle est précédée du trempage.Voir trempage.

Richelieu :
Chaussure basse dont la claque recouvre ou se confond avec les garants. Les garants sont cousus entre eux à la base au niveau de l'empeigne, ils offrent donc une plus faible ouverture les garants ne s'ouvrant qu'à la partie haute, la basse étant cousue, parfois renforcée par une couture point sellier, par une petite languette ou par un petit bord à cheval. Ce type de chaussure est moins adapté aux cous-de-pieds forts. ( par rapport au derby c’est une chaussure très élégante de soirée etc...)

Rouleau à verrer :
Sert à toutes les opérations de verrage et de finition. La bande sans fin est passée et mise sous tension avec le deuxième rouleau libre.



Roulette à faux points :
Comme son nom l'indique réalise sur une trépointe un marquage de décoration.

Roulette à piquer :
Permet de marquer à espace régulier l'emplacement des tous pour le passage de l'alène.




Rivet bifurqué :
Voir rivet fendu

Rivet tubulaire simple :
Courte tige cylindrique renflée à une extrémité et dont l'autre extrémité est aplatie après assemblage avec contre rivure. De diamètre et longueur différents.

Rivet tubulaire deux parties :
Fait de deux parties ( Mâle et Femelle ) Il sont souvent posés au marteau, mais devrait être sertis avec des matrices à la machine. Ils sont de couleurs, de matériaux, de hauteur et de diamètres différents, Alu, Laiton, Nickelé, Bronze, etc...

Rivet fendu :
 Utilisé en cordonnerie plus rarement que les rivets tubulaire. De plusieurs longueurs et diamètres. Comporte pour la pose une contre rivure
Un sujet est prévu " Tous les rivet de votre cordonnier "

Sandale :
D'une manière générale, chaussure légère, nu-pied, espadrille, tong, à plate semelle, sans talon, à bride. En différente matières, cuir, plastique, tissus. Portées plus particulièrement en saison chaude.
Type de chaussure d'origine Grecque, constituée d'une simple semelle, fixée aux pied par des lanières.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/boujour-depuis-longtemps-sous-des.html

Sandalette :
Procédé de montage ou la tige se retourne vers l'extérieur.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/10/autre-montage-le-sandalette.html

Sanglons :
 Double brides à fixer au moyen de boucles.

Sans lisse rond :
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/01/le-sans-lisse-rond.html

Semelage :
Par opposition à la tige, l'ensemble des pièces qui constituent le dessous de la chaussure, qui
s'interposent entre le pied et le sol.

Semelle d'usure :
Pièce de cuir, de caoutchouc, de crêpe, de gomme, d'élastomère, du dessous de la chaussure, au contact du sol lors de la marche.

Siège :
Voir Tabouret

Soie naturelle :
Soie de sanglier ou de porc, elle Sert pour la couture manuelle. Positionnée a chaque extrémité du ligneul

Soie métallique :
Destinée aux même usage, elle sont utilisée avec les aiguilles par les bottier modernes au détriment des soies naturelles, plus souples et plus fines.
voir aiguille.



Sous bout :
Feuille, épaisseur de cuir, salpa, caoutchouc, crêpe, etc...formant l'estampe.

Soudé :
Fabrication dans laquelle la semelle est fixée par collage sur une tige montée à la semence ou à la colle.

Soufflet :
Genre de languette, de forme à peu prés triangulaire, fixée sur ses deux côtés à la fois à la claque et aux quartiers du dessus de la tige, et assurant l'étanchéité de la fermeture.

Soufflette :
Accessoires branché sur le compresseur de la presse; Il sert à dépoussièrer les partie cardées, les daims, veaux velour, nubuck, strecth, nettoyer l'intérieur des chaussures, le banc de finissage, sécher les chaussures mouillées, etc...








Strecth :
Microfibre synthétique élastique, ayant l'apparence veloutée et suédée du Nubuck.
Voir Alcantara.

Stylo argent :
Petit stylo qui sert aux marquages repérages avant la coupe ou la couture.




Table de travail :
Se glisse et se verrouille autour du bras de la machine à coudre. Permet la transformation en quelques seconde, d'une machine à coudre de cordonnier en une autre traditionnelle pour les coutures, de vêtements, toiles, etc...qui nécessite un travail plus facile à plat.








Tabouret :
Siège du cordonnier ancien et du bottier moderne. Souvent chaise ou tabouret aux pieds coupés, sans dossier, à l'assise en tressé de paille souvent remplacée par l'artisan par des lanières de cuir large pour le confort. http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2011/03/position-de-travail-du-cordonnier-du.html

Talon : Support placé sous l'emboîtage pour donner à la chaussure son aplomb et sa portée. Il est constitué des sous bouts ( l'estampe ) et du bonbout.

Talon baraquette
Talon plat et débordant, ou légèrement en talus, à gorge le plus souvent rectiligne.
Voir Baraquette.

Tannage : Ensemble des opérations comprises entre le travail de rivière et le corroyage ou l'on va incorporer et fixer à la peau par l'immersion prolongée des peaux dans des bains contenant produits tannants (végétaux, minéraux ou synthétiques) écorce de chêne ...pour les cuirs à semelle, sulfate de chrome pour les cuirs à dessus, qui transforme une peau animale cuir imputrescible tout en lui conférant de meilleures qualités physico-mécaniques.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/11/le-tannage-les-procedes-de-preparation.html

Tassel Loafer : Type de mocassin caractérisé par un lacet entourant le bord supérieur de la tige et qui se termine par deux glands noués sur le plateau.

Teinture :
Opération durant laquelle on va incorporer et fixer au cuir des produits colorants qui sont de deux grandes variétés, liquide à passer au pinceau, en bombe, à vaporiser. Quelquefois les deux opérations se complémentent.

                                                    

Teinture préparation à la teinture ;
http://tictac-cordonnier.blogspot.fr/2013/11/la-preparation-la-teinture.html


                                                    

Tête homme :
Pointe de différentes dimensions sert à l'affichage et au cloutage des talons homme.

Tige : Ensemble des différentes parties du dessus d'une chaussure.empeigne, quartiers, garants...

tire forme :
Outil de bottier en métal servant à extraire la forme de la chaussure.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/la-caverne-dali-baba-ou-du-bottier.html

Tire pied :
Lanière souple en cuir, sa longueur est variable selon la taille de l'ouvrier, comme la manicle sa fabrication est faite par l' ouvrier. Elle permet par son passage sous le pied gauche ou droit la fixation du soulier entre les genoux sans l'abîmer pour les différents travaux, mais particulièrement pour les coutures faites à la main, passage en trépointe, petit point etc...
un sujet est écrit " Le tire pied "

Tourniquet :
Fermoir en métal, de différentes formes et grosseurs, le verrouillage est fait en tournant.

Tourniquet :
Appellation ancienne du porte clou, distributeur de clou, de sébille, en fonte, maintenant en plastique.
Souvent à trois étages, 8 / 6 / 1 / réceptacles

Tranchet :
Outil principal de coupe du cordonnier.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2009/08/le-tranchet-son-affutage-et-les.html
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2012/02/parer-refendre-amincir-biseauter-les.html
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2011/05/brochage-finition-parfaits-en-dehors-en.html





Trempage :
opération qui consiste au mouillage du cuir. Elle est suivi d'une autre opération le ressuyage. Un sujet est écrit " le ressuyage " voir ressuyage.

Trépointe :
Bande de cuir souple, qui fait le tour de la chaussure en partie ou en totalité, fixée par différent
modes de couture :
Passage en trépointe, goodyear, norvégien, blake, etc...
Autres :
Clouée, agrafée, soudée, ( mixte, chapelet, etc... )
et qui sert à faire la liaison entre la première et la tige d'une part, et le semelage d'autre part. Elle peut être à fantaisie, en Y,à bourrelet, etc...
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/07/la-trepointe.html


Ici en Y, elle peut faire croire à une trépointe cousue en norvégien.

Trottoir :
Trottoir ou escalier fantaisie dans la chaussure, comme le Sans lisse rond.






Tuc / Tic tuc :
Fermoir de grandeur de matériau différent, métal, laiton, plastique, laitonné ou nickelé, on les trouvent particulièrement pour la fermeture des rabats des cartables.


Tuc plastique, se pose sur les parties souples, brides etc...


Tuc métallique, se pose sur les parties fixes, rabat cartable, serviette, etc...

Vachette :
 Cuir obtenu par tannage de peaux de bovin adultes: taureau, boeuf, vache. Pour toute utilisation exceptée les semelles de chaussure.

Varron :
Perforation laissée dans la peau, le cuir ou la peausserie par la larve de l'hypoderme du boeuf.
http://tictac-cordonnier.blogspot.com/2010/02/les-defauts-du-cuir.html

Végétal :
Cuir obtenu par le procédé du tannage végétal.

Veau velour :
Peausserie utilisée côté chair, donnant l'apparence du Daim.
Voir Daim

Velour :
Voir veau velours

Verre :
Morceaux coupés dans des vitres pour la finition des lisses, des queues de semelles, des talons.
Il existe une manière particulière de couper le verre de manière à réussir des morceaux concaves, coupants, nécessaires à la bonne qualité des travaux.

Verrage :
Action d'enlever la matière par usure au moyen d'un abrasif (papier de verre, toile de verre).
Elle peut se faire manuellement " papier de verre, toile de verre, verre, ) en artisanat dans le neuf et le mesure.
A l'atelier au banc de finissage.



Vulcanisation :
Mode de fabrication iniquement industrielle dans laquelle le semelage est obtenu à partir d'un granulé de caoutchouc qui est simultanément moulé et fixé à la tige de la chaussure par vulcanisation. La vulcanisation peut être obtenu en autoclave après injection

3 commentaires:

  1. Je cherche un endroit ou je pourrais poursuivre une formation par correspondance, étant du Canada, Nouvelle Écosse, Church Point, comme cordonnier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je ne connais pas de cours par correspondance. Je ne pense pas que cela existe, je n'ai jamais été contacté dans un sens de demande ou de proposition.
      Je vais me renseigner sérieusement. Dans l'affirmative je mettrais un message.
      Très amicalement.

      Supprimer
  2. bjr,il n y a aucun cours par corespondance,le seul bon cours qu iexiste est d aller voir un tres vieux cordonnier comme moi j ai fait et qu ise fera un plaisir de te le montrer,pour moi sa a été gratuit car on se complétait ensemble,maintenant se n ait pas tous les cordonnier ici qui veule bien t aider car sa revient a toujours la meme chose ,ils on peur de se faire voler leurs clienteles,mais si tu cherche bien comme il faut je suit sur que tu en trouvera un comme le mien,et tu a aussi ici mrs,tictac ou tu peut beaucoup apprendre,car moi qui suis visuel,j apprend beaucoup avec lui ici et en plus tu a droit a les 2 techniques ,francaise et canadienne,,bonne chance. alexandre du quebec

    RépondreSupprimer